20 avril 2018

Racontage de vie et autres anecdotes #03


Anecdote du jour... je cherchais une image pour illustrer mon article fourre-tout du mois, j'ai tenté "magazine dans l'herbe" sur un célèbre moteur de recherche, zieuté la partie "Images" et je suis tombée, entres autres, sur une photo de feuillage de ricin (ou de cannabis, difficile à dire) et une photo de nana nue. Quel rapport avec la choucroute ?...
Ah, les mystères de l'Internet.
Du coup, la recherche "livre dans l'herbe" s'est avérée plus pertinente.
Ahem.

Que dire, il fait beau, il fait chaud, les bords de route fleurissent et les oiseaux chantent. Que c'est bucolique ! C'est donc le moment de faire le grand ménage, aérer son nid et tout récurer !
Naaaaan. J'déconne !

Vous faites ce que vous voulez, perso, j'ai préféré sortir la chaise longue et profiter à fond, parce qu'il n'est pas dit que cela dur. Surtout que j'ai finalement bien occupé mes soirées depuis le dernier bilan, donc je mérite mes petites pauses au milieu des pâquerettes, du trèfle et des pissenlits.

Bien entendu, je ne vous oblige pas à approuver mon comportement, cependant je doit admettre que je me fiche un peu de votre avis, sur ce coup-là.
(comment ça, pas que sur ce coup-là ?...)

Avec le retour en fanfare de Muse, j'ai dû faire des choix, chose dont j'ai horreur et cependant nécessaire puisque les journées ne font décidément que 24 h (et que non, le sommeil n'est pas surfait, je reste une marmotte qui doit tenir son quota !).

Le résultat c'est que j'ai complètement échoué à prendre l'habitude de regarder des vidéos ou séries en VO. En fait, ce n'est déjà tellement pas dans mes habitude en VF que je n'arrive pas à me poser (pas même 15 minutes, ce n'est pourtant rien dans une journée !) pour ça. Mon incontestable plus gros fail ; notez que je ne renonce pas à cet objectif, il faut vraiment que j'arrive à trouver le bon créneau pour m'y tenir.
Ensuite, j'avoue que tout ce qui est loisirs créatifs, journaling et autre est aussi resté en plan, mais ça m'embête beaucoup moins, inutile de forcer de ce côté.
Le bon point, c'est que j'ai réalisé des ventes sur Vinted, que je les ai assurées et que ça m'a permis de financer des extras. Vous êtes ravis de le savoir, non ? Oh, ne soyez-pas mesquins !

Pourtant, ça m'aide bien ! Surtout que je continue de tenir une wish-list des choses qu'il faudra que je change à court ou moyen terme en essayant de noter des produits aussi éthiques et même éco-responsables que possible, tout en restant accessibles et adaptés à mon budget non extensible.
Pour les serviettes et draps de bain, j'en suis à me demander si je ne vais pas les réaliser moi-même, surtout qu'il parait que le lin peut s'avérer plus intéressant que le coton bouclette auquel je suis habituée. Et le lin, à coudre, c'est genre du grand bonheur, les doigts dans le nez. Reste à trouver du tissu assez épais pour cet usage et maintenant que les boutiques sont passés aux collections d'été, je suppose qu'il est trop tard pour mettre la main dessus.
Concernant les rideaux, cela me parait techniquement un peu plus complexe ; je refuse de remettre du polyester devant mes fenêtres, ce qui complique mes recherches. D'autant plus que souvent, les tarifs suffisent à me mettre au bord de la tachycardie. Ce qui n'est pas le but recherché...

Bref, tout ça pour dire que je bosse d'un côté, procrastine joyeusement de l'autre et continue de marcher au milieu des champs et des bois tout en cogitant sur mes projets d'écriture et bien d'autres sujets.

Surtout qu'un week-end girly s'est intercalé dans mon planning et qu'il a bien fallu l'anticiper afin d'en profiter au mieux (même si le plus gros de la charge de travail et de l'organisation ne reposait pas sur mes épaules, j'ai essayé de prendre ma part, c'est la moindre des choses).
Ce week-end entre filles m'a permis de tester pour la première fois un escape game, sur Poitiers, et j'admets avec sobriété que s'il avait fallu compter sur moi pour en sortir, nous y serions encore... l'esprit d'équipe, ce n'est pas surfait !
Et vous savez quoi ? Nous nous sommes échappées ! Nous sommes repassées de l'autre côté du miroir 3 minutes avant la fin du compte à rebours. Dire que nous étions fières est encore trois étages en-dessous du sentiment ressenti.
J'ai vraiment passé un chouette moment et cette virée sur deux jours m'a confirmé à quel point j'ai des amies formidables.
Déjà, elles arrivent à me supporter, c'est tout à leur honneur.

Puis c'était chouette de s'offrir des moments privilégiés sans inhibition ni auto-censure (je sais chez qui il y a du très bon rhum, mais il n'en reste plus beaucoup...). Avec le retour du printemps, blogs et magazines semblent se donner comme objectif de tout faire pour nous forcer à adopter des comportements "healthy" ou carrément nous complexer. Les discours de normalisation ont le vent en poupe et nous nous retrouvons de nouveau à batailler avec des injonctions contradictoires.

Il faut être bien dans sa tête, bien dans sa peau, bien dans sa vie, sans oublier d'être parfait sous tout rapport mais, bon sang, gomme-moi ce petit bourrelet qui heurte mon sens esthétique  ! Et avec le sourire, s'il te plait ! Personne n'y échappe, il faut faire des cures detox et suivre une multitude de recommandations plus soûlantes et, dans bien des cas, inefficaces les unes que les autres.

Ai-je besoin de vous dire tout le 'bien' que j'en pense ?...

Vous ne m'en voudrez donc pas de couper court afin de ne pas gâcher votre précieuse énergie et la mienne. Je vais retourner farnienter sur ma chaise longue, gavée de chocolat, après avoir sorti le fromage qui accompagnera l'épaisse tranche de pain fait maison qui fait chaque jour mon petit bonheur.
Je laisse à d'autres la joie de jouer les Super Héros du quotidien, si ça les rend heureux.

5 commentaires:

  1. Ah les joies de la chaise longue dans le jardin... ^^ Tu as bien raison de profiter de la chaleur et du soleil ! On ne sait pas combien de temps ça va durer (d'ailleurs, a priori, ça ne va pas durer justement...). Mais qu'importe, summer is coming ! (à défaut d'avoir un vrai printemps)
    Il faut aller dehors et profiter de l'extérieur pour se ressourcer dans la nature ! \o/
    J'ai vu passer la photo de l'Escape game, c'est génial ! Bravo à vous quatre ! (le seul que j'ai tenté à Cambridge, je l'ai piètrement raté et j'étais probablement la plus mauvaise du groupe !)
    C'était quoi le pitch à Poitiers ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous avons suivi un lapin blanc jusque dans une petite maison abandonnée. Nous y avons découvert un miroir étrange et avons vu le lapin y sauter.
      Prises de vertige après avoir bu une boisson douteuse (je sais, quelle idée aussi...), nous sommes passées de l'autre côté du miroir à notre tour. Nous y avons découvert un lieu kitchouille un poil psychédélique. Vu qu'on ne nous a pas invitées à y prendre le thé, il a bien fallu trouver comment ressortir.

      Supprimer
  2. Je suis complètement ok avec ton programme farniente, tu as bien raison de profiter de douces pauses pour te ressourcer avec du bon pain maison ! <3 J'ai tenté un escape game (avec les collègues) pour le moment et j'ai adoré ça ! Il faudrait que j'y retourne avec les copains pour voir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que l'escape game m'a donné envie d'en refaire (avec des gens que j'apprécie, histoire de ne pas avoir trop la pression, et plus on est différents mieux on se complète, j'ai l'impression). Par contre, c'est le tarif qui décourage un peu (beaucoup).

      Supprimer
  3. Je suis ravie de te lire, vive l’escape game et le farniente, sans oublier d’écrire. Bientôt, nous repartirons pour de nouvelles aventures et c’est un plaisir de t'avoir à mes côtés.

    RépondreSupprimer