7 avril 2018

Lectures de mars


Ce mois-ci, je ne vous saoulerai pas ! Et pour cause, Muse ayant débarqué avec armes et bagages, en mars j'ai lu... 2 romans et 1 BD.
C'est tout et je ne ferai sans doute pas mieux en avril !


Lecture n°10 : Contresens, le 1er tome de la série Whyborne & Griffon, de Jordan L. Hawk, traduit par Anne Doe, édité par Reines-Beaux
Début mars, j'avais le moral au ras des pâquerettes (peut-être même au niveau de leurs racines) et je n'exagère pas. L'une de mes bonnes fées m'a alors un peu secouée pour que je me bouge et m'a aussi prescrit la lecture de Contresens, parce qu'il y a des livres, comme ça, qui valent toutes les thérapies. 
J'ai adoré cette lecture, qui déploie une enquête paranormale dans un univers victorien, avec une jolie petite romance en prime (bon, les dialogues sont parfois complètement à côté de la plaque pendant les scènes chaudes mais ça c'est un cliché auquel il semble qu'on n'échappe pas même quand il s'agit de romance m x m). Bref, si vous aimez l'urban fantasy sur décorum victorien, foncez !


Lecture n°11 : La lune est à nous, de Cindy Van Wilder, édité par Scrinéo.
Alors que je n'ai toujours pas lu la quadrilogie des Outrepasseurs (je sais, la honte, booooouh !), j'ai mis la main sur La lune est à nous, dont je suis littéralement tombée en amour pour la couverture ainsi que pour le pitch. J'ai bien fait car la lecture de ce petit roman young adult contemporain n'est que du bonheur (enfin, pas que, mais vous voyez ce que je veux dire ?).
J'en reparlerai !


Lecture n°12 : 30 ans, 2 chats, de FLora et Minikim, édité par Bamboo Edition.
Je ne pensais ni mettre la main dessus ni le lire aussi vite après sa parution, mais une autre de mes bonnes fées me l'a offert. 
30 ans 2 chats est extra, mignon tout plein, bourré d'humour, à lire et à relire selon l'état du moral. Ce dont je me doutais, en fait, du peu que j'avais pu découvrir pendant la campagne de promo qui a accompagné son lancement. Je savais que c'était une lecture pour moi, je ne me suis pas trompée.
J'en reparlerai aussi !


Voilà, c'était tout pour mars, je retourne corriger et écrire... ma Muse n'est pas seulement hystérique, j'avais aussi oublié son côté un peu esclavagiste...

2 commentaires:

  1. Je soutiens ta Muse à fond. *Elikya sors le fouet de son sac à main*

    RépondreSupprimer
  2. Tes trois chroniques donnent sacrément envie !

    RépondreSupprimer