28 décembre 2016

Anecdotes et bilan de fin d'année

Il est temps pour moi de mettre en ligne le dernier article de l'année, qui ne sera pas sans rappeler l'article-bilan annuel. rédigé le 1er janvier dernier. Pour une fois, je prends un peu d'avance.


L'année 2016, tout comme celle qui a précédé, m'a filé entre les doigts. C'est terrible. Quand je relis l'article spécifique rédigé pour Noël 2015, je réalise que je n'ai pas fait mieux du côté des décorations de saison : je me suis plié à cette tradition le 24 décembre à 18 h, par petites touches discrètes (juste à temps) (par contre, j'essaierai de les retirer avant le 31 janvier, cette fois-ci).

Le plus important, c'est que l'ambiance était posée.
Par contre, j'ai oublié d'acheter du sirop de Noël, j'espère que j'en trouverai encore la prochaine fois que je me promènerai à Niort (je vous le confirme, c'est meilleur bien froid, avec du rhum et des glaçons !).

(maintenant que sa tournée est terminée, congés mérités !)
(vous pariez que lui aussi, il préfère avec du rhum ?)

Sur ce mois de décembre, de nouveau, je n'ai pas échappé au stress de fin d'année, avec les obligations diverses et variées, en particulier en matière de consumérisme.
J'ai quand même (un peu) mieux géré, même si ça reste tendu côté finances. L'achat de nouvelles baskets pour le sport, pendant les soldes, reste compromis.
Le point 4 de l'article bilan de 2015 n'était pas une lubie, je continue de bouger.

D'ailleurs, si je refais mon bilan en 5 points... 

1- Je n'ai pas tenu mes objectifs en matière d'écriture.

Voilà voilà. Ecrire deux romans ? 
La blague.
Je n'ai même pas été capable d'en terminer un seul...
Mon gros fail 2016, de toute évidence !
Cependant, on ne peut pas dire le contraire, 2016 n'a pas été une si mauvaise année que je pouvais le ressentir : elle n'a été ni pire ni meilleure que les autres.

Je n'avais pas la tête à écrire, c'est tout. J'ai fait d'autres choses à la place. Il faut que j'arrête de m'auto-flageller et de culpabiliser. Par contre, je me suis faite une raison, je suppose que je douterai toujours. Je dois juste retrouver l'équilibre qui empêche ce travers de me ronger et de me paralyser.

2- Je n'ai pas eu de vraies vacances.

Ce qui n'est pas un souci en soi, je m'en doutais. Pour compenser, j'ai passé de supers longs et beaux weekends en famille ou avec des amis. Je retiens en particulier Disneyland (février), les 10 ans de CoCyclics (juin) puis la convention du même collectif (octobre).

En 2017, par contre, je compte voyager. Hors frontières. Rien n'est encore organisé mais j'ai hâte !
Si tout se passe bien, ce sera... destination Islande.

3- J'ai progressé du côté de l'utilisation de mon reflex numérique.

Je dois prendre plus de temps pour expérimenter. C'est comme l'écriture, il n'y a qu'en se lançant que l'on peut espérer progresser. Je ne ferai jamais de véritable photographie, par contre j'apprends de plus en plus à apprécier le travail des amateurs éclairés (qui savent, eux, capter ce qui m'échappe).
Ce mois-ci, j'ai complètement laissé de côté par manque de temps mais je m'y remets dès janvier.

4- Je bouge toujours.

Pas besoin d'entrer dans les détails. Je n'en suis pas encore à faire des pompes, je suis toujours aussi raide qu'une vieille branche de chêne, mais je m'en fiche. Mon but n'est pas de virer badass, non plus.
(qui a chuchoté "juste de pouvoir t’empiffrer librement" ?)
(pfff, c'est même pô vrai d'abord)
(scrunch, scrunch)

5- Je continue de désencombrer.

Aussi bien ma maison que ma tête (c'est peut-être là qu'il y a le plus de boulot, notez...).
Par contre, ce serait bien que je ne stocke pas tout pendant des mois en zone "tampon". En 2017, il faut que je prenne le pli de passer chez Emmaüs ou en recyclerie de façon régulière.
Notez que j'ai aussi fait des progrès, en parallèle, sur la gestion des déchets. Sans entrer dans une optique "zéro déchet", j'ai sacrément diminué le volume de déchets qui ne soient ni recyclables ni compostables. Je peux mieux faire et je m'y atèle au quotidien.


Oh ! j'avais promis des anecdotes dans le titre !
  • Alors... saviez-vous que j'ai une écharpe qui est vivante ? vu qu'elle est dotée de franges, c'est... poulpesque ! Cette écharpe est en passe de devenir une mascotte ; on rigole bien avec mes collègues... she's alive! alive! (j'avoue, elle n'est pas sans me rappeler une écharpe adorable, vraiment vivante, celle d'Ophélie dans La Passe-miroir)(bon, tant qu'elle ne m'étrangle pas dans mon sommeil...)
    (enfin, vous l'aurez deviné, point de magie animiste derrière tout ça)
    (juste de l'électricité statique) (beaucoup d'électricité statique)
    Bref, à ajouter comme résolution : à l'avenir, ne plus craquer sur un accessoire en acrylique, quand bien même c'est le seul qui soit exactement comme je le voulais (longueur, dégradé de couleur, mailles).

  • Pour l'an prochain, j'ai déjà une super idée de déco de Noël. Je m'inspire pas mal via des sessions de procrastination sur Pinterest, du coup, cette fois-ci, j'ai de l'avance. Il faut que je trouve une échelle pliable ou un escabeau, en bois, si possible un vieux truc qui a vécu plutôt que du neuf tout lisse et sans âme. J'ai de la marge pour mettre la main dessus, reste à voir si je trouverai mon bonheur.

  • De façon générale, j'ai plein d'idées de trucs à faire, surtout côté jardin ; la mise en pratique est un peu plus compliquée. Cependant, si j'arrive à faire des trucs sympa, promis, j'essaierai de vous les montrer (le ridicule ne tue pas, sinon je serais morte depuis longtemps).
    En ce moment, je récupère tous les pots en verre que je peux pour y bouturer des plantes ou y installer des échéverias et autre sedums.
    Je n'arrête pas de trouver des idées sur le net... je pense que ça peut être un bon plan aussi pour multiplier des droseras.


Alors, pour finir, quels sont mes souhaits pour 2017 ?
Eh bien... 
Me remettre à l'écriture (peut-être)
Voyager (sûrement)
Progresser (toujours)

Meilleurs vœux pour cette nouvelle année !


15 commentaires:

  1. Bonne année à toi aussi !

    Je serai au rendez-vous dans les challenges (désolée, je suis beaucoup restée sous eau cette année !).

    Câlins ! Câlins !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas, la tête sous l'eau, je connais (la preuve, je te réponds plus d'un mois après ton passage...) donc je serai la dernière à relever. ;)
      Les challenges ont commencé fort, j'ai un mal fou à suivre et pourtant je me suis obligée à limiter un max mes abonnements !

      Supprimer
  2. Je lis de plus en plus ton blog et tu ne le mets pas dans tes objectifs 2017 mais j'espère que tu continueras de le tenir. :) À l'année prochaine. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci ! Justement, je ne sais pas si je vais continuer ou pas. N'hésite pas à me dire ce qui te donne le plus envie de passer par ici.
      Ca me rappelle que j'ai du retard chez toi (et pas que !) il faut que je me fasse une session "rattrapage bloguesque".

      Supprimer
  3. Une très belle année à toi aussi ! Je te souhaite de trouver un équilibre dans tes activités et de la satisfaction dans ce que tu réussis à faire. Pour le sport, tu as raison : à quoi ça sert d'en faire si on ne peut pas manger n'importe quoi ensuite ? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais bien que tu me soutiendrais sur ce point-là. ;)

      Supprimer
  4. Si tu doutes, c'est bien, ça prouve que tu es une artiste. Du moins, il paraît. On s'y fait, à la longue.
    Bises et bonne année !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais... quand on s'y fait, est-ce qu'on doute encore ?... ;)
      Meilleurs vœux à toi aussi !

      Supprimer
  5. Bonne année ma chère Cécile ! Ces plantes en bocaux m'ont l'air adorables, de vrais petits jardins d'intérieur. Moi aussi, j'essaie de faire des trucs sympas avec mes mimines et du papier, à l'occasion je vous montrerai. (Non, non, le ridicule ne tue pas, il suffit de s'assoir dessus dans son boudoir).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, j'ai complètement oublié d'en discuter avec toi la dernière fois que l'on s'est vue ! Côté terrarium, j'ai commencé avec une jacinthe et le résultat a été au top.
      Là, j'hésite à déplacer le bulbe pour libérer la verrine pour un autre test...
      Côté papier, je n'ai pas ton talent / ta pratique, mais il faut que je m'y mette pour apprendre les bases. Mais je vais d'abord essayer de graver des fleurs de cerisier pour me faire un tampon.

      Supprimer
    2. En origami, il y a très peu de bases, sinon le pli montagne et le pli vallée. Par contre, certains modèles sont très simples et d'autres très complexes, donc il faut doser en fonction. Il faut aussi savoir que certains pliages dépendent de la qualité du papier employé : le nénuphar, par exemple, n'est pas compliqué, mais il nécessite un papier souple.

      Supprimer
  6. Tes résolutions 2017 sont très touchantes en tout cas ! Je te souhaite d'y parvenir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je ne sais pas si tu en as de ton côté, si c'est le cas, je te souhaite la même réussite.

      Supprimer
  7. Meilleurs voeux pour 2017! Et ne culpabilise pas pour l'écriture... Cela doit rester un plaisir avant tout.

    L'Islande me tenterait beaucoup, si tu pars je vais être envieuse (mais heureuse pour toi!)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Céline. Nous commençons à nous informer sérieusement avec ma moitié. Dès que ça va se concrétiser, j'en parlerai. Nous devons surtout décider du "parcours" que nous souhaitons faire et de nos moyens, pour définir combien de temps nous partirons.
      L'hébergement et l'alimentation coûtent cher en Islande, donc il faut vraiment préparer le déplacement.

      Supprimer