1 février 2016

Loose vs Petit Bonheur

La loose de ce début d'année

Impossible de joindre le service ORL pour un bilan complet. 
Je vous passe les détails, ça me tue, j'essaye de prendre rendez-vous depuis... septembre !
J'ai une relation spéciale avec les ORL. J'en avais trouvé un génial, mais il est parti à la retraite (snif). Pour le nouveau, j'espère ne pas tomber sur un 'modèle' du genre, façon Delicatessen, parce que j'ai le chic pour tomber sur des ORL... bizarres... parfois même un poil flippants. Voir carrément pas rassurants.
J'ai peeeeeur des ORL...

Pitié, laissez-moi ressortir de ce cabinet.
Vivante et entière, si possible...


L'instant magique, mon petit bonheur

Les copines ont validé le fait que j'ai bien bossé sur mon projet d'écriture ; j'ai eu droit à des petits plaisirs culinaires pour me récompenser (et me motiver).

Le dernier tea-time de la dream-team poitevine s'est donc transformé en orgie : double parts de cheese-cake et de panna cotta chocolat, faits maison s'il vous plait, accompagnés d'un thé absolument délicieux...

Formidable !

(oui, nous avons massacré le cheese-cake, sans scrupules !)

4 commentaires:

  1. J'ignorais les côtés horrifiques des ORL. Il faut que tu nous racontes tout ça un soir de pleine lune, autour d'un thé et d'une pana cotta.

    RépondreSupprimer
  2. Bravo pour ton projet qui avance! Super ça!

    Pour les ORL, il va falloir que tu nous racontes ça! Je suis curieuse. Moi j'ai peur des dentistes, mais je suis curieuse pour les ORL!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que j'ai du passif, avec les ORL.
      Même si je trouve que les ophtalmo nouvelle génération en tiennent une couche, les ORL restent ceux qui me font le plus flipper (oui, pire que les dentistes, mais de toute façon côté instruments de torture, c'est kif kif entre les deux).

      Supprimer