20 octobre 2015

Exercice de mapping pour mon projet d'écriture en cours

Depuis quelques jours, j'ai pris possession d'un mur pour me projeter dessus. Là, je sais bien, c'est limite déformation professionnelle, pourtant je me demande pourquoi je n'y avais pas pensé plus tôt... car c'est une aide incontestable. J'ai tendance à beaucoup me disperser et le mapping réalisé pour me préparer à scénariser La panna cotta m'a déjà permis de lever plusieurs points de blocage, tout en synthétisant certaines caractéristiques / symboles liés aux personnages, à leurs interactions ou au contexte.

(note : cliquez sur les photos pour les voir en plus grand format)


Je me suis bien amusée (comprendre par là que j'ai galéré à mort et que les nuits furent courtes), surtout concernant la recherche de photos d'acteurs qui correspondaient à peu près à la vision que j'avais de mes personnages. Au départ, je voulais un casting français pour le fun, j'ai dû y renoncer (à peine 4 acteurs sur les 10 le sont). C'est vraiment trop difficile de trouver des informations et de belle galeries de photos des acteurs francophones quand on n'est pas dans le milieu (ce qui est révélateur du manque à ce niveau, ils souffrent d'une quasi absence d'image médiatique, au contraire des anglo-saxons qui la soignent beaucoup, enfin bref...). En tout cas, j'ai été aidée (heureusement sinon j'y serais encore) puis j'ai fouillé.

Ensuite... eh bien, je vous ai déjà dit que j'avais un stock absolument indécent de masking tape ?


Le résultat peut paraître fouillis, c'est normal vu de l'extérieur : c'est un outil personnel donc j'y ai mis mes propres codes, je m'y retrouve (la notion de bordel organisé, vous connaissez ?). Par exemple, le masking-tape rayé vert et blanc identifie tout ce qui est lié au fonctionnement de la brasserie italienne et à sa future évolution (au moins au début du roman).

Les copines ont un peu halluciné devant le résultat. Elikya pense que j'ai un côté psychopathe un peu flippant (alors qu'elle a massacré et torturé bien plus de personnages que moi, encore une histoire de poutre et de paille), tandis que Mouton pense que je leur cache peut-être un côté agent double / profileur. Comme dirait Crazy avec philosophie, les deux ne sont pas incompatibles...


Psychopathe ? Profileur ?
Ni l'un ni l'autre, juste auteur...

D'ailleurs, il faut maintenant que je me colle sérieusement à la scénarisation, c'est comme la chantilly, elle ne va pas monter toute seule.

20 commentaires:

  1. Réponses
    1. Deux mois plus tard...
      Bon finalement, vu ce que j'ai avancé, heu, joker ?

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci, en fait ça ne l'est pas tant que ça, il ne faut pas croire... ;)

      Supprimer
  3. Je confirme que ça donne un côté un peu serial-killeuse ^^
    N'empêche que c'est impressionnant, et assez esthétique d'une certaine manière ;)
    Courage pour la scénarisation *\o/*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'en ai encore besoin (malheureusement).
      (sinon, je suis d'accord, j'aime bien ce mapping parce qu'il possède une certaine esthétique, mais j'ai des goûts un peu tordus, je l'admets)

      Supprimer
  4. Moi, torturer mes personnages ? Hum, oui, j'avoue, mais c'est pour leur bien.
    *yeux de chat potté*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui mais bien sûr, c'est pour leur bien...

      *petit rire en douce*

      Supprimer
  5. Waouhhh, je suis béate d'admiration... Très sérieusement... C'est le type de chose que je suis incapable de faire. Mais par contre, ça a l'air un peu... sinueux? lol
    (Et tu as mis un cavalier king charles!! J'en ai eu un, enfin, pour être exacte, c'était la chienne de feue ma maman que nous avons gardée après son décès. Elle nous a quittés (la chienne, ma maman ça a fait trois ans) l'année dernière, pantouflard comme chien!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il parait que c'est absolument adorable comme chien (pour un chien de cette catégorie de taille) et il me fallait un chien adorable. ;)
      (sinueux ? en fait, pas tant que ça, heureusement j'ai des intrigues hyper simples et linéaires... mais en fait ça ne reflète même pas l'intrigue, juste les liens et interactions entre les personnages)

      Supprimer
  6. C'est fascinant à regarder en tout cas. Surtout quand on se sent incapable d'autant d'organisation. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis certaine que c'est le genre de truc qui doit te paraître complètement, heu, conceptuel ?... *rire*

      Supprimer
  7. C'est un truc de fou ! Impressionnant ! (Et là mon cerveau me dit, non non je refuse que tu fasses des trucs pareils ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton cerveau n'a pas tort (surtout si tu n'en as pas besoin).

      Supprimer
  8. j'adore cette idée ! je tenterai bien, tiens ! bravo pour ce joli travail et go pour la scénarisation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à tester (en plus, c'est une super excuse pour acquérir des masking-tape quand on est dingue de ces trucs-là... mais chuuut, il ne faut pas le dire trop fort !).

      Supprimer
  9. C'est marrant, j'ai eu la même idée il y a peu ! Je la tenterai aussi je crois, ça m'a l'air d'une super méthode.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu'en fonction de la façon dont on "fonctionne", ça peut être un sacré coup de pouce. Ça m'a révélé quelques failles dans le projet et ça m'a aussi permis de poser certains "points de détails" pour éviter de les oublier (vu que ça presque 2 mois et que je n'ai toujours pas avancé sérieusement sur cette scénarisation, ce n'est pas du luxe).
      Bref, non seulement ça m'aide mais ça m'évite certaines angoisses.

      Supprimer
  10. Ahahaha j'adore xD♥ il faut que je fasse ça moi aussi pour mon projet d'écriture!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas ! C'est amusant à faire (sauf quand tu en as posé la moitié et que tu t'aperçois qu'il faut tout décaler par manque de place... ^^)

      Supprimer