30 juin 2015

Call me Lady, please (or not...)

Lors des Highland games de Bressuire, nous avons, avec une amie, découvert une initiative que nous avons trouvée à la fois très sympa (dans son concept) et très amusante (dans sa façon de se promouvoir).

Il s’agit d’Highland Titles, qui au lieu de proposer un simple « parrainage », propose d'acquérir une parcelle sur un domaine transformé en réserve naturelle. Ce petit bout de parcelle valant parrainage change les bienfaiteurs en « propriétaires terriens avec un pied en Ecosse » (au sens propre, puisqu’on acquiert vraiment l'équivalent d'un pied…) ce qui leur donne, en regard des usages écossais, le droit d’employer les titres de Laird, Lord ou Lady.
Ce qui rend l’initiative vraiment très sympa, vous en conviendrez !

Reste à savoir si cela est vraiment fiable ou non... Car si l'emballage et le discours sont beaux, reste que dès qu'on commence à creuser, on tombe sur des articles qui remettent sérieusement en doute la qualité de l'initiative (merci Sunny !).
Ou d'autres qui sont juste critiques mais pas autant à charge...

Alors ? projet utopiste, greenwashing ou franche arnaque ? même après quelques recherches, je ne sais toujours pas quoi en penser pour le moment.


Les dons collectés par l’organisme Highland Titles Charitable Trust for Scotland sont censés servir à reboiser, créer de nouveaux « lochan » (étangs / petits lacs), aménager la réserve pour l’accueil du public. C'est ce qui m'a vraiment plu, dans cette initiative, à la base.

A l’origine, elle servirait donc de cadre à un projet environnemental visant à empêcher l’urbanisation d’une zone naturelle et restaurer la forêt indigène, le tout en entraînant des impacts économiques positifs via le secteur touristique. En effet, les Lairds, Lords et Ladies de Glencoe sont évidemment encouragés à venir visiter la réserve et à découvrir l’emplacement de leur parcelle souvenir. Ce qui pousse pas mal d’entre eux, dans le monde entier, à faire le déplacement, passer un week-end ou des vacances en Ecosse et, forcément, transiter par Glencoe.
Ainsi, tous les ans, un rassemblement est organisé sur place. Cette année, les membres de la communauté francophone pouvaient ainsi faire connaissance lors d’un week-end de 3 jours, programmé en mai.


Je ne sais toujours pas si cette initiative est avant tout motivée par un réel intérêt environnemental.
Il s'agit sans doute, plus vraisemblablement, de greenwashing particulièrement intelligent. 

J'ajoute que j'ignore ce que deviennent les parcelles acquises en cas de décès, mon avis il n'est pas question de les transmettre à vos héritiers : ce ne sont pas de véritables ventes de terrain - c'est bien trop petit - il s'agit avant tout de parcelles "souvenir" et donc d'un titre de propriété honorifique, rien de plus (tout comme le titre de Laird, Lord et Lady est attribué de façon honorifique et non réel).
Je ne serais même pas étonnée d'apprendre qu'une même parcelle est attribuée à plusieurs donateurs.

En dehors de ces questions, j’avoue que cela ne m’a pas empêché de craquer et de tenter le coup. Parce que j’ai trouvé ça fun et que c'était une super idée cadeau, sur le coup.
En tout cas, l'initiative est parfaitement organisée, après avoir sauté le pas, j'ai réceptionné le "package" en moins d'une semaine et il en jette. La grande classe, vraiment.
Il ne m'en fallait pas plus (eh ! ce ne serait pas la première fois que je suis victime d'un bon marketing, il m'est aussi arrivé d'acheter des romans très mauvais pour cette raison ; je me soigne, promis). 

Le bon sens aurait voulu que je prenne le temps de la réflexion et fasse des recherches avant pour savoir dans quoi je m'engageais exactement.
Je ferai plus attention à l'avenir.

Reste à voir, du coup, où se situe vraiment le curseur entre initiative environnementale réelle, greenswashing et véritable abus / arnaque.

Si vous avez des informations, n'hésitez pas à faire suivre ! Parce que si c'est une arnaque avérée (dons qui partent dans des paradis fiscaux, par ex.), il faut le faire savoir pour arrêter l'hémorragie.

En tout cas, cela ne m'a pas ôté l'envie de m'organiser un séjour en Ecosse; au contraire, même si je parle anglais moins bien qu'une vache espagnole.


4 commentaires:

  1. Bonjour,

    Moi aussi je suis intéressé par cette "offre" et, par sécurité, je me suis un peu renseigné !

    En réalité, on ne devient pas un Laird écossais car le Lord Lyon (la personne qui fait office d'autorité en la matière en écosse) a été très clair sur le sujet : Une seule et unique personne peut prétendre à un titre de Laird pour un seul et même terrain. De plus, à ses yeux, un pied carré de terrain ne justifie pas le fait de prétendre à porter le titre de Laird.

    Enfin, il indique que le terme Laird est totalement différent que le terme Lord qui est utilisé en angleterre.

    Un Laird écossais est un propriétaire terrien tandis qu'un Lord est un noble.

    Voilà, maintenant, aller sur ce site et acquérir une parcelle de terre est surtout pour notre petit plaisir personnel ! Il suffit juste de faire attention en fonction du pays dans lequel on vit pour espérer prétendre porter ce titre ! (ex: en belgique, c'est formellement interdit sous peine d'amende)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces informations complémentaires, qui recoupent celles du site Scots-title.
      Il est clair que le titre est complètement factive et juste pour le fun (pour ma part, je n'ai jamais eu l'intention de l'utiliser "en vrai", d'autant plus que je n'ai définitivement rien d'une lady). Par contre, je n'ai toujours pas réussi à trouver d'autres informations pour savoir si Highland titles tient plus du greenwashing ou de la vraie arnaque. Je penche plus pour du greenwashing.
      Dans tous les cas, ce serait bien que l'on en sache davantage, il y a sans doute d'autres causes plus "avérées" et "sérieuses" qui auraient besoin de donateurs. ;)

      Supprimer
  2. Génial cet article! Je trouve le concept super intéressant! J'adore l'Ecosse, les kilts, les écossais sous les kilts... bref, je suis fan (mode "groupie" enclenché, suis fatiguée, ceci expliquant cela!) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais tu as bien raison d'être fan, les écossais sont vraiment sympa (en tout cas, ceux que j'ai croisés l'étaient, ils m'ont vraiment donné envie de découvrir leur pays).
      Par contre, concernant Highland Titles, je reste mitigée, je ne sais toujours pas si je dois le conseiller ou pas... (cf ma réponse au com précédent).

      Supprimer