10 janvier 2015

Contes & Légendes inachevés ~ Intégrale

Intégrale des Contes et légendes inachevés de J. R. R. Tolkien ; introduction, commentaire et cartes établis par Christopher Tolkien, traduction réalisée par Tina Jolas, éditions Pocket (poche) et Christian Bourgeois Editeur (édition originale).

Lorsque l'on s'intéresse à l'univers fantasy majeur de J. R. R. Tolkien et que l'on creuse un peu, on découvre rapidement qu'il s'agit de l'oeuvre d'une vie, riche, foisonnante.
Il est évidemment possible de s'en tenir au Seigneur des Anneaux et de lire (en tant qu'adulte) Bilbo par curiosité (et adorer, parce que ce petit ouvrage destiné aux enfants est un régal).
On peut aussi se piquer de l'envie de découvrir tous les à côtés sur lesquels l'auteur a travaillé afin d'étoffer la mythologie de son univers, lui apportant ainsi beaucoup de matière. On peut même se passionner pour cela.


Pour ma part, sans aller jusqu'à me passionner pour l'oeuvre de Tolkien, j'avais découvert, après Le Seigneur des Anneaux, le Silmarillion ; il m'avait fait plonger dans une fresque épique et dramatique. Des végétariens pacifistes portés uniquement  sur les arts, les elfes ? Hum. Pas franchement. Du moins, pas ceux de Tolkien.
Du Silmarillion, j'ai principalement retenu le gâchis d'une guerre fratricide.
Mais pas que, car comme je le disais, l'univers de l'auteur est d'une densité incroyable.

Lorsque l'intégrale des Contes & Légendes inachevés a été proposé sur le forum Mort-Sûre, j'ai d'abord hésité à me positionner dessus car je savais que c'était "du lourd" : une oeuvre très dense, avec un lexique particulier, sur laquelle il faut pouvoir se poser. J'ai fini par craquer, malgré mon planning de fin d'année chargé.
Ces Contes & Légendes inachevés sont particuliers car le fils de l'auteur a réalisé un énorme travail pour les rendre éditables. Pour cela, j'estime que la lecture de son introduction et de ses commentaires est nécessaire pour comprendre les tenants et aboutissants. Surtout pour les vrais passionnés des Terres du milieu : Christopher Tolkien essaye autant que possible de montrer les divergences que l'on trouve entre les différents textes de son père, provoquées par les multiples versions de ces "morceaux" fragmentés de son oeuvre.

A l'origine, les Contes & Légendes inachevés ont été édités sous la forme de trois recueils, correspondants aux trois âges de l'univers de J. R. R. Tolkien, car les contes en question se répartissent sur les trois périodes.
Cela explique que l'on ait parfois l'impression de lire des "redites" quand on a lu le Silmarillion avant ; cela explique aussi les avertissements nécessaires de la part de Christopher Tolkien, concernant les incohérences possibles d'un texte à l'autre.

Après, je ne vais pas mentir, l'intérêt des Contes & Légendes inachevés ne se situe pas dans la narration. On ne peut pas les lire comme on lit un véritable roman ni même un recueil classique. Il s'agit plutôt d'un montage de différentes sources et la qualité narrative n'est pas forcément au rendez-vous, certains textes tenant plus de l'étude que du conte.
Ce qui fait l'intérêt de cette intégrale, c'est l'ensemble des informations qu'elle fournit sur un univers qui a habité son auteur jusqu'à sa mort, un univers si grandiose, si magnifique, qu'il a inspiré et inspire encore des artistes, des lecteurs, des rollistes et bien d'autres personnes dans le monde entier.
Rien que pour l'histoire de Galadriel et Celeborn, qui n'aurait pas envie de la lire, cette intégrale ? Ou juste pour en savoir plus sur la bataille des Gués de l'Isen ?
Les Contes & Légendes inachevés forment un must-have que tout amateur de l'oeuvre de Tolkien se doit d'avoir lu pour mieux appréhender celle-ci.
Dans la continuité, il se trouve que l'on m'a offert Le livre des contes perdus, j'espère trouver le temps de le lire cette année. 

Ce recueil de textes apporte un éclairage crucial sur le monde du Seigneur des Anneaux et du Silmarillion, à travers l'histoire de Celeborn etGaladriel ou l'expédition d'Erebor, un exposé sur les Istari – le groupe des Mages auquel appartenaient Gandalf et Saruman –, ou encore une description de l'Île de Númenor et des Palantíri. Le lecteur trouvera également une version en prose de l'histoire des enfants de Húrin, et un épisode de la vie de Tuor.

Les plus de l'ouvrage :
- des contes et légendes d'une grande richesse, dépaysants
- l'éclairage qu'ils apportent sur des points clés des 3 âges de l'univers de J. R. R. Tolkien
- les commentaires de Christopher Tolkien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire