26 décembre 2014

[Série] Le chaos en marche

Romans jeunesse de science-fiction de Patrick Ness, traduits par Bruno Krebs, éditions Gallimard.

J’ai déjà tellement parlé de mon coup de cœur pour le 1er tome de la série Le chaos en marche que je ne sais pas comment en parler davantage sans tomber dans l’excès d’enthousiasme.
Patrick Ness a amené, avec ce roman, la littérature de genre destiné à un jeune public a un degré d'excellence. On y trouve différents niveaux de lecture et un style magistral (j’avais déjà mentionné que le travail de traduction n’avait pas dû être simple). 

Ce roman prouve que des auteurs et éditeurs sont prêts à relever le pari que ça ne fera pas peur aux jeunes d’attaquer un roman avec un style fouillé, des fôtes volontaires et une syntaxe parfois un peu tordue.
Surtout que les erreurs de langage de Todd sont très importantes, liées à son éducation, son quasi illettrisme. Sa voix à lui est particulièrement bien rendue... le plus drôle étant la rencontre avec Wilf, qui a un accent si marqué – et superbement rendu dans les dialogues - que cela rend le personnage vraiment très sympathique.
Notez, au passage, qu’il n'y en a pas beaucoup de tels personnages avec un bon fond, dans ce roman SF. Car l’univers est très sombre, pas vraiment bucolique pour une planète colonisée par des hommes et des femmes qui voulaient repartir de zéro et fonder leurs communautés autour du développement d’une agriculture saine et pérenne. 

La voix du couteau, c'est donc avant tout l'histoire d'une colonisation, par des croyants qui ont quitté leur Vieux Monde pour tenter de réaliser leur petite Utopie... qui est loin d'être une réussite. Sur le Nouveau Monde, les hommes doivent composer avec le Bruit, les pensées de chaque être vivant polluant celles des autres.
La voix du couteau, c'est surtout le parcours initiatique d'un môme de la première génération née sur place, qui devient un homme, et va devoir lutter, faire des choix et découvrir qu'il y a bien des façons de devenir adulte. La première d'entre elle étant d'accepter que ce n'est pas de la faiblesse de refuser d'entrer dans le moule qu'on lui destine. Ce que sa rencontre avec Viola, la seule survivante du crash d’un vaisseau éclaireur annonçant l’arrivée de nouveaux colons, va précipiter.

Je lirai les suites, c'est obligatoire.


Tome 1 : La voix du couteau


C'est l'année de ses treize ans et, dans un mois, Todd Hewitt va devenir un homme. Il est le dernier garçon de Prentissville. Cette ville de Nouveau Monde est uniquement peuplée d'hommes. Depuis longtemps, toutes les femmes et les enfants ont disparu. A Nouveau Monde, chacun peut entendre les pensées des autres, qui circulent en un brouhaha incessant, le Bruit. Nul ne peut échapper au Bruit, nulle part, jamais...


Tome 2 : Le cercle et la flèche


Emprisonné, maintenu sous l’emprise de son pire ennemi, Todd est-il prêt à se soumettre et perdre Viola à jamais ?
Et qui se cache derrière la mystérieuse Flèche ?
Mêlés à un conflit qui les dépasse, Todd et Viola n’ont qu’un seul but : se rejoindre. Leur lien sera-t-il plus fort que le pouvoir ?
Mais, tandis qu’ils sont entraînés dans des camps adverses, peuvent-ils encore se faire confiance ?


Tome 3 : La guerre du bruit


Trois armées marchent sur New Prentissville, chacune prêtes à anéantir les autres. La première, celle des Spackle qui avancent par milliers, attaque pour se venger. La seconde dirigée par le Maire, qui s'imagine déjà maître de Nouveau Monde. Celle enfin de Mistress Coyle, la terroriste, qui continue sa lutte de pouvoir avec le Maire. Todd et Viola n'aspirent qu'à être ensemble et sont confrontés à la complexité des choix à faire. Rapports de force, trahisons, ambitions... Comment espérer la paix ?
Faut-il tuer des milliers de vie pour en sauver une ?
Alors qu'une paix est conclue, Todd est blessé. Soigné par les Spackle, il semble revenir lentement à la vie tandis que les vaisseaux des colons s'apprêtent à se poser sur la planète Terre.
L'avenir sera peut-être meilleur...


Les plus de la série :
- le style magistral
- la cohérence de l’univers, dans ses moindres détails
- la relation qui se tisse entre Todd et Viola
- le Bruit… et les mensonges que les hommes parviennent quand même à cacher

2 commentaires:

  1. Je note, je note... Mais je commence à penser que tu as une mauvaise influence sur moi... lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, mais pour cette série là, j'assume à 200% ma mauvaise influence, parce que ce 1er tome est vraiment excellent. J'ai adoré !
      Donc, aucun scrupule ! ;)

      Supprimer