29 décembre 2014

Point rapide sur mes lectures... #07

Ah ! Ce mois de décembre 2014 aura été… cataclysmique, psychédélique et (hum) plutôt bordélique.
Cela n’aurait pas dû me prendre au dépourvu, car c’est une constante du 12ème mois de l’année, et pourtant celui-ci est parvenu à me surprendre tellement il fut atypique.
Malgré tout, j’ai tenu un bon rythme de lecture, surtout en début de mois, avant de tout mettre en pause pour me consacrer à mes propres textes.

Je ne reviendrai pas sur Capture, tome 2 de Femmes de l'Autremonde, car je l’ai associé à la fiche rédigée pour la série, déjà en ligne. J’ai adoré les deux premiers tomes de cette série, je ne vais pas en reparler en long, en large et en travers. 
J'insiste, la couverture est trompeuse, ce n'est pas DU TOUT un roman BDSM !


Le roman suivant non plus, je ne vais pas m’attarder dessus, mais pour la raison inverse... je n'ai même pas essayé de terminer Un beau jour, peut-être, car je n'accrochais pas du tout. Les aléas de la vie d'une jeune actrice cherchant à percer à New-York ne m'ont pas emballée plus que ça, j'ai eu l'impression de lire un roman contemporain très basique, c'est peut-être juste une question de rencontre qui ne s'est pas faite.


Le roman suivant, au moins, je l'ai terminé. Pourtant, j'aurais peut-être mieux fait de le reposer aussi. Un mariage et cinq célibataires a été une déception. Vu le pitch, je m’attendais à une comédie romanesque avec de multiples personnages, de savoureux dialogues, des situations amusantes et enlevées.
Au lieu de quoi, il s’agit d’un roman contemporain plutôt bancal, très long à démarrer puisque l’auteur nous inflige le background de chacun de ses cinq célibataires à tour de rôle et qu’ils mettent un temps fou à rentrer en interaction (d’ailleurs, certains ne se croisent jamais). Je n’ai pas vraiment compris la finalité du roman, je l’ai quand même terminé mais j’en conserve l’impression d’avoir perdu mon temps.


Du coup, je suis revenue à mes amours et retombée dans une série urban fantasy / bit-lit avec les 2 premiers tomes de Waynest, à savoir Traquée et Enlevée. Série qui n’a rien à voir avec Femmes de l’Autremonde, que ce soit dans le style ou le rythme. Du coup, je ne compare pas, c’est juste… différent.
J’ai beaucoup apprécié ces lectures très légères, et même loufoques sur certains passages, pas prise de tête pour deux sous. Quelque part, ça m’a rappelé les Rachel Morgan, en plus digeste. Je pense que lire les suites s'impose. Ne serait-ce que pour obtenir certaines réponses.

   

Suite à ces lectures d’un haut niveau culturel (ahem ; sans commentaire) je me suis dit qu’un bon roman jeunesse me changerait un peu. Manque de chance, de nouveau, j’ai eu une grande déception avec Les Domestiques. J’avoue que ça doit être la première fois que je peine à terminer un roman jeunesse. Là encore, j’ai eu du mal à comprendre les intentions de l’auteur. Non pas que la profonde solitude de son jeune héros et ses prémices de crise d’ado m’aient dérangée, c’est plutôt le ton, sombre, mélancolique, pour ne pas dire déprimant pour un roman destiné à un jeune public. Le traitement m’a vraiment étonnée pour du jeunesse. Et une grande partie du roman reste trop obscure, ce qui fait que je n’ai pas compris comment la situation finale pouvait ainsi se dénouer. Bref, c'est en le terminant que j'ai réalisé que je suis passée complètement à côté de ce roman. Le fait qu'il se déroule à Brighton n'y a rien changé.


Avec Tendre veillée, c’est autre chose. 
Là au moins, je l’ai eue ma comédie romanesque à l’anglaise ! Je trouve d’ailleurs que ça passerait bien en film, dans le genre. Pourtant, je reste mitigée sur cette lecture à cause de certains aspects. Elle m’a quand même permis de passer un bon moment de lecture, mais sans plus. J’avoue que le titre n’est pas franchement en corrélation avec le contenu, parce que les personnages n’ont pas grand-chose de tendre et les situations vécues non plus. Je ne sais pas encore si j’en parlerai davantage sur le blog, je reste indécise sur ce titre.


En résumé sur ce mois de décembre : la confirmation d’un coup de cœur, la découverte d’une série qui m’a bien fait rire, un titre dont je ne sais toujours pas trop quoi penser, deux déceptions et un abandon.

L’année 2015 va débuter avec des priorités, car j’ai réceptionné deux services de presse, encore une fois grâce au biais des partenariats décrochés et entretenus par le forum Mort Sûre.
Je sais donc que je vais lire (j’avoue avoir déjà commencé) le grand classique Contes et légendes inachevés, de J.R.R. Tolkien, ainsi que Eleanor & Park, qui fait un carton sur les blogs et que j’ai hâte de découvrir moi-même.

Puis, entre la correction ou l’écriture de projets personnels, il faudra que je me remette aux lectures débutées et laissées de côté en catastrophe, à savoir Hate list, Fortune cookies et les Frissons et facéties des Contes & Légendes de Bretagne (ce dernier permettant de 'digérer' les deux autres, qui sont tout sauf légers).

 

      


Bilan précédent « Point rapide sur mes lectures... #06 », daté du 30 novembre 2014.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire