19 septembre 2014

Le pantin sans visage

Artbook fantasy d'Aalehx, éditions du Riez

La première fois que j’ai vu la couverture de cet artbook, j’ai su qu’il me le fallait. J’ai eu l’énorme chance, en fin de compte, qu’on me l’offre. Le pantin sans visage est une œuvre à la fois gothique et féérique, aux graphismes sublimes. Malgré la douceur des traits, l’ambiance est terriblement sombre, juste illuminée de-ci de-là de touches de couleurs plus vives, lumineuses.


L’univers du pantin est en effet obscur, désespéré, car il parle de l’oppression d’un peuple auquel on n’accorde même plus le droit de rêver. De plus, comme si cela ne suffisait pas, des personnages tels que le Bourreau profitent de la situation pour assouvir leurs pires désirs, poussés par la folie.
Mon seul regret tient dans le fait qu’il n’y a pas vraiment de fin et que l'ensemble est parfois un peu fouillis / confus… ce qui fait que j’ai eu l’impression, en refermant l’œuvre, qu’il m’en manquait un bout, conservant ainsi une impression d’inachevé. Comme si je n'étais pas tout à fait rentrée dedans.

A noter que l’auteur étant un artiste complet, il ne s’est pas contenté de son artbook et a développé tout un univers visuel et sonore autour : il le présente lors de concerts, alliant musique, décors et projection d’animations tirées du titre. Celui-ci fait donc aussi l’objet de l’édition d’un CD, qui peut s’acquérir en même temps.

Dans un univers industrialisé où les rêves sont prohibés et où les habitants dépourvus de bouches sont réduits au silence, un vieux créateur décide de défier l’oppression en offrant sa vie au Pantin sans visage. N’ayant pour seuls sens que l’ouïe et le toucher, le Pantin tentera de surmonter les multiples obstacles qui le conduiront à devenir le premier symbole de liberté de ce royaume soumis à la tyrannie…

Les points forts de l’artbook :
- Les graphismes, juste sublimes
- Le CD musical lié (achetez-le en même temps !)
- L’ambiance de l’ensemble

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire