15 septembre 2014

Avis de grand frais

Roman contemporain d’Isabel Wolff, traduit par Denyse Beaulieu, éditions Pocket

Si vous suivez un peu mes retours de lecture, vous savez qu’Isabel Wolff est une auteure que j’adore lire. C’est d’ailleurs amusant, avec le recul, car j’ai débuté mes retours sur ce blog avec le 1er titre que j’ai lu d’elle, le 1er janvier 2010 (ça m’a marquée), sans savoir qu’elle allait devenir l’une de mes plumes préférées. Bref, je l’ai redécouverte en 2013 avec mon gros coup de cœur pour Un amour vintage et depuis, je lis régulièrement ses romans, mon but étant de rattraper mon retard et d’avoir toutes ses publications dans ma bibliothèque. Quand on sait à quel point je suis plutôt du genre à papillonner d’un auteur à l’autre, cette « fidélité » inhabituelle prouve que la plume d’Isabel Wolff me plait.


La preuve d’ailleurs avec ce titre : c’est celui que j’ai eu le plus de mal à lire jusqu’ici et pourtant… je ne pouvais pas ne pas en parler.
Certes, il m’a moins « embarquée » que ses autres romans, mais rien que les thèmes abordés, la tranche d’âge des personnages, le fait de parler des (dés) amours d’un « vieux » couple dont les enfants sont déjà ados, cela m’a beaucoup parlé et tout simplement touchée.
Ce n’était pas gagné, au départ, car Faith avait un côté un peu agaçant, et que le roman est assez lent. Pourtant, j’ai apprécié de suivre les péripéties de cette famille bien sous tous rapports qui vole en éclats… pour peut-être mieux se reconstituer.
Il faut dire que malgré les apparences heureuses, Faith et Peter traînent des non-dits, des regrets, ils ont dû renoncer à certaines ambitions et se priver pour leurs enfants arrivés trop vite, trop tôt. Etonnement, c’est justement au moment où tout semble aller enfin mieux pour eux que leur couple implose… et ce n’est pas forcément de leur faute. Faith a aussi des comptes à régler avec d’autres proches…

Du coup, même si la première moitié m’a semblée fastidieuse, je suis ressortie de cette lecture le sourire aux lèvres. J’ai particulièrement aimé le gâtouillage vis-à-vis du chien de la famille, véritable 3ème enfant, le fils et la grand-mère qui montent des plans pas possibles et ce moment où Faith et Peter se comportent comme des amants qui se cachent… alors qu’ils sont toujours officiellement mariés !

À trente-cinq ans, Faith et Peter sont persuadés d'avoir réussi leur vie. Ils ont tous les deux un job passionnant – il est éditeur, elle est " miss météo " d'une chaîne nationale – ils sont les parents de deux ados un peu excentriques mais adorables et brillants, et les heureux propriétaires d'un adorable toutou, Graham, à qui, comme on le dit, il ne manque que la parole... Le jour de leur anniversaire de mariage sonne le glas de cette union placée sous le double signe de l'amour et du bonheur. Faith doit se rendre à une tragique évidence : le champagne de leur amour a perdu quelques-unes de ses bulles. Et tout ça parce que sa meilleure amie, la sublime Lily, rédactrice en chef d'un magazine féminin, a cru bon de lancer une insinuation venimeuse sur la fidélité de Peter... Aussitôt, dans la tête de Faith, c'est le branle-bas de combat. Pourquoi, en effet, Peter est-il plus mince et élégant que jamais ? Pourquoi est-il aussi nerveux ces derniers temps ? Et que manigance Lily, tout en protestant n'avoir à cœur que les " meilleurs intérêts " de Faith ? Les doutes lancinants de Faith virent rapidement au profond malaise...

Les points forts du roman :
- la galerie de personnages
- le vieux couple qui retombe amoureux
- Lily, une sacrée personnalité !
- les intrigues secondaires qui enrichissent le roman 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire