12 août 2014

Ok, c'est l'été, pas une raison pour lâcher mes projets !

En ce milieu d'été, il me semble nécessaire d'opérer un petit point rapide sur mes projets d'écriture.

Je n'avance pas autant que je l'aimerais, pourtant j'avance, ce qui est déjà un bon point. Par contre, je n'ai clairement pas suivi les priorités dont je parlais fin juillet. J'ai même fait l'inverse de ce que la logique m'imposait du côté de mes corrections. Je renonce à comprendre mon propre fonctionnement.

La pelote d'épingles est toujours en phase de corrections éditoriales. Il me reste exactement 10 chapitres à balayer et ce n'est pas aussi simple que je l'aurais cru (en vrai, depuis fin juillet, j'ai juste boucler un chapitre de plus et ajouter une scène mais celle-ci ne me satisfait pas, il faut que je la reprenne).
Je vais m'en sortir. De toute façon, ce n'est pas comme si j'avais le choix.
C'est ma priorité n°1.

La canne au pommeau d'argent a fait l'objet d'une double revue de fond assez ambitieuse en ce début août, ce qui lui vaut d'en être à sa 5ème version. Celle-ci va encore évoluer car j'ai un petit souci avec les points de vue, surtout sur le début du roman.
J'ai hésité à le placarder, je lui laisse encore sa chance vu l'enthousiame de sa première bêta-lectrice... même si j'attends le point de vue de la 2ème, malgré tout.

Devoir de réserve a aussi subi un changement de version, tout beau tout chaud car j'ai terminé hier. Son premier bêta-lecteur m'a sacrément aidée, par contre il ne trouve pas le titre approprié ni sexy. Je ne suis pas encore inspirée pour en trouver un plus sympa. A voir. En attendant, ce court roman est parti chez une autre bêta-lectrice, on verra ce que ça donnera.
(ce projet a le mérite d'être une vraie récréation en regard des autres)

La rédaction du joyau de la Sourcière est en panne. Je coince sur la scénarisation et le choix de narration, j'ai de vrai questions qui nécessitent que je me pose et y réponde avant d'entamer les choses sérieuses. Je m'en préoccuperai quand le reste sera bouclé (surtout la direction édito de La pelote). Quitte à déborder sur 2015 ou même à le repousser jusque là. Je continue à cogiter dessus sur mon maigre temps libre.

J'ai toujours 1 roman à bêta-lire, 1 deuxième qui ne va pas tarder à le rejoindre et mon gros retard à rattraper côté associatif (je ne suis pas parvenue à me poser pour le régler, les week-end d'août sont un poil chargés). Tout cela explique aussi que je mette la rédaction du joyau en stand-by sans scrupules.
D'autant plus que Becky trépigne et que je ne peux pas la négliger elle non plus. Les filles du sud sont des capricieuses qui ont besoin d'attention, je ferais bien de ne pas le perdre de vue. Surtout que j'ai pas moins de 12 petits travaux de couture à boucler d'ici début septembre... il serait temps que je m'y recolle.

N'empêche que j'ai quand même bien bossé ce début août.
Et si le projet global concernant "Les lois du Carnaval" et les différents one-shot qui le composent demande encore à mûrir, au moins c'est sur les rails.

2 commentaires:

  1. C'est vrai que c'est un programme chargé tout cela! Sacrée organisation surtout!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum. C'est peut-être ça le souci... côté organisation, on ne peut pas dire que tout soit optimisé... (loin de là ^^).

      Supprimer