20 février 2014

Les guerriers du silence, tome 2 : Tera mater (challenge Oh my ! Cette couverture !)

Les guerriers du silence, tome 2 : Tera mater

Pour ce retour de lecture, j’ai l’honneur d’accueillir une invitée, dans le cadre du challenge Oh My ! Cette couverture !
Elikya relève en effet celui-ci avec le titre Tera mater, 2ème tome de la trilogie Les guerrier du silence, roman SF de Pierre Bordage, paru aux éditions J’ai lu. Admirez la couverture… je passe le clavier à Elikya !



Mesdames et messieurs, cette couverture pourrait s’intituler « La nativité version science-fiction ».
Admirez tout d’abord les muscles proéminents de la jeune femme, dont le corps crevassé, parcouru de vergetures rappelant les joies de la grossesse, se caractérise par un ventre parfaitement plat, à faire pâlir d’envie toutes les jeunes mères.
Autre détail essentiel, le cordon ombilical gluant de sang qui la relie encore à son bébé. Comme c’est charmant. Pour sa part, l’adorable bambin arbore une crête rouge sur son crâne oblongue, deux fentes noires en guise d’yeux et un sourire béat.
En guise d’âne et de bœuf, nos héros sont entourés d’anguilles aux yeux écarlates, prêtes à présenter leurs vœux de bonheur, ou à les dévorer, suspens ! Les écailles vert foncées de ces créatures contrastent avec les tentacules rouges vifs qui servent de nid à l’enfant et sa mère. Leurs appendices gluants semblent frémir de curiosité.
Oui, Mesdames Messieurs, les toilettes sont dans cette direction !

Plus sérieusement, j’ai passé un bon moment avec « Les guerriers du silence », même si cette série ne révolutionne pas le space-opéra. Les passages d’action, de spiritualité et de religion s’entremêlent, ce qui n’est pas pour me déplaire, cependant, j’ai moins apprécié l’aspect manichéen de l’histoire. Les scaythes d’Hyponéros veulent contrôler la confédération pour détruire le monde et face à eux « Les guerriers du silence » suivent leur chemin initiatique, comme tout bon jedi héro qui se respecte.
C’est une trilogie très riche, avec l’exploration de plusieurs mondes et les voix de nombreux personnages. À lire, donc, même si ce n’est pas la meilleure série de Bordage à mon avis. Je vous conseille beaucoup plus chaleureusement « Les fables de l’Humpur » ou les « Derniers hommes », dont les personnages m’ont semblé plus complexes et moins caricaturaux.

Article signé par Elikya,
qui boucle ainsi son challenge Oh My ! Cette couverture !


Notez que Les Guerriers du silence ont fait l’objet d’une réédition en 2001 sous forme d’omnibus regroupant les trois volumes, avec une couverture plus heureuse, si la curiosité vous pousse à le lire.


Quelque cent mondes composent la Confédération de Naflin, parmi lesquels la somptueuse et raffinée Syracusa. Or, dans l'ombre de la famille régnante, les mystérieux Scaythes d'Hyponéros, venus d'un monde lointain, doués d'inquiétants pouvoirs psychiques, trament un gigantesque complot dont l'instauration d'une dictature sur la Confédération ne constitue qu'une étape. Qui pourrait donc leur faire obstacle ? Les moines guerriers de l'Ordre Absourate ? Ou faudrait-il compter avec cet obscur employé d'une compagnie de voyages qui noie son ennui dans l'alcool sur la planète Deux-Saisons ? Car sa vie bascule en ce jour où une belle Syracusaine, traquée, passe la porte de son agence... Rares sont les romans français de science-fiction animés d'un véritable souffle épique. Pierre Bordage, dès son coup d'essai, nous livre avec Les guerriers du silence le premier volet d'un authentique opéra de l'Espace.

4 commentaires:

  1. les deux couvertures sont pourtant du même auteur, souvent associé à Bordage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi d'un même artiste on peut aimer certaines illustrations et pas d'autres. ;)

      Supprimer
  2. Moi j'aime beaucoup les œuvres de Caza pour ma part ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai cru comprendre qu'il a un sacré fan club ! (après, les goûts et les couleurs... je n'aime pas trop la 1ère couv prise pour le challenge par Elikya alors que je trouve la 2ème très sympa)

      Supprimer