7 décembre 2013

[Série] Le Serpentaire

Roman de romance fantasy en 2 tomes de Cindy Van Wilder, éditions Laska.

Le Serpentaire, à l’origine, est une nouvelle. Plus précisément la nouvelle qui a remporté le premier concours de nouvelles des éditions Laska, en 2012. Entre temps, auteur et éditeur ont choisi de développer l’univers et de nous offrir un feuilleton dont les épisodes y seront situés.


Pour ma part, même si j’ai trouvé que certains retournements (en particulier au niveau sentimental / émotionnel) allaient un peu trop vite, j’ai beaucoup apprécié de plonger dans l’univers d’Izma. Par certains aspects, ce n’est pas sans me rappeler une série de romance fantasy que j'ai appréciée : Passeurs d’ombre.

Les deux univers sont malgré tout très différents et je ne les comparerai pas. Seul bémol, à la fin du 2ème tome : il y a un personnage qui n’a aucune raison d’être là où il est, à l’instant où il y est. Il ne pouvait pas savoir que l’objet de son obsession parviendrait à s’échapper de cette façon… et du coup, ça m’a laissée plus que perplexe et même dubitative. Cependant, ça ne retire rien à l’intérêt de ce court diptyque. Je regrette juste qu'aucune suite ne soit prévue dans l'immédiat, surtout qu’il y a un petit bouchon de six ans dont j’aimerais bien savoir ce qu’elle va devenir…

D’un côté, Héliopolis, la ville où le soleil ne se couche jamais et où la population vénère les douze signes du Zodiaque ; de l’autre, la Nécropole souterraine, où les Sombres, exclus de la société, se regroupent autour du Serpentaire, le treizième signe.
Izma a tout pour être heureuse : un lien puissant avec la magie du Feu, un poste de Guérisseuse dans un des temples d’Héliopolis, un époux aussi charmant qu’ambitieux et une jolie petite fille. Aussi, quand elle décide de relever un dernier défi pour rejoindre le corps d’élite des Héliades, elle pense naturellement que le succès sera au rendez-vous.
Mais, dans l’obscurité de la Nécropole, tous ses repères s’évanouissent. Izma se retrouve confrontée à un choix entre son quotidien confortable et le désir d’une autre vie ; entre Héliopolis et les Sombres ; et enfin, entre ce que lui dicte sa raison et les élans de son cœur.

Les plus de la série :
- l’univers, entre ombre et lumière
- l’évolution d’Izma, en particulier sur son couple
- la magie et les différentes façons dont elle s’exprime

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire