21 août 2013

Zombie business

Roman hybride chick-lit x apocalypse zombie de Jesse Petersen, traduit par Pierre Pevel, éditions Milady

Suite au délicieux Zombie thérapie, je ne pouvais pas manquer la lecture de Zombie Business.
J’ai retrouvé les mêmes petits plus qui en font une lecture sympa, par contre j’ai clairement moins accroché à l’intrigue.


Désolée, j’ai vraiment du mal avec le mythe du super chercheur qui cherche tout seul dans son grand laboratoire et malheureusement, si on n’adhère pas à ce postulat de départ… difficile d’accorder la moindre crédibilité au roman.
Quant au retournement final au sujet  de l’un des personnages, tout pareil, il ne m’a pas super convaincue.
Je ne boude cependant pas mon plaisir, ce roman a été une bonne détente !

Leur mariage se porte mieux que jamais, ils ont même monté leur petite entreprise d'extermination. Le marché est florissant : plein de zombies et donc plein de clients désireux de s'en débarrasser ! Sauf que... le cours du zombie s'affole quand certains s'avèrent plus difficiles à zigouiller. Une mutation ? Ce serait le début de la crise pour Sarah et David.

Les plus du roman :
- l’humour
- le rythme enlevé
- le business

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire