23 août 2013

Un marquis pour l’an 2000

Romance contemporaine de Manon Montauran, éditions Láska

Pour les amateurs de romance qui rêvent d’aristocrate un peu décalé, ce petit roman pétillant est une chouette lecture. A la fois roman contemporain et romance paranormale (soft), j’ai apprécié la galerie de personnages secondaires, en particulier Marie-Louise et son ignoble fiston, pur produit de notre société.
Ce roman est avant tout une lecture légère, qui permet de s’évader, et il remplit très bien cet office. L’aspect historique est bien employé et documenté, ce qui le rend très sympa.
Si je fais la fine bouche, je dirais juste que je regrette que le marquis soit présenté comme libertin, car il tire un peu trop facilement (et artificiellement) un trait sur cet aspect de sa personnalité.



En cet été de 1999, toute la France attend avec une impatience teintée de superstition la venue de l’éclipse totale et de l’an 2000. Mais pas Charlotte. Généalogiste, cartésienne jusqu’au bout des ongles, elle espère seulement un contrat intéressant. Justement, une riche baronne l’a appelée en Bretagne pour retrouver la trace d’un de ses ancêtres. Hélas, Marie-Louise de Saint-Méléant s’avère bien vite aussi fantasque que sa requête. Comment savoir ce qu’est devenu un jeune marquis libertin ? Disparu en pleine Révolution sans adieu ni signe de fuite, aucun corps n’a jamais été retrouvé.
En tout cas, une chose est sûre, Charlotte ne s’attend pas à rencontrer l’objet de ses recherches en chair et en os. D’ailleurs, cela est-il seulement possible ? Il doit y avoir une autre explication. Entre les ruines d’un vieux château et les brumes de la campagne bretonne, Charlotte sera confrontée à une réalité qui dépasse tous ses rêves, qui l’emmènera au bout de sa raison… et de ses sentiments.

Les plus du roman :
- les doutes de Charlotte
- les excentricités de Marie-Louise
- l’adaptation de leur protéger
- le côté un peu « chasse au trésor » de l’intrigue

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire