23 août 2013

[Série] Alexia Hope

Roman bit-lit de Florence Gérard, éditions Láska

Après ma tentative avec la série Rebecca Kean, je me suis de nouveau cassée les dents sur une série bit-lit. Cette fois-ci, par contre, j’ai limité la casse en arrêtant ma lecture après avoir parcouru le roman en diagonale pour me donner une idée de la façon dont l’auteur faisait évoluer ses personnages.
Là, je l’avoue très crument : je n’ai pas accroché du tout à l’univers, au décorum, aux personnages et à la façon dont se tisse leur relationnel. La rencontre ne s’est pas faite.


Tome 1 : La prophétie d’Agata

La couverture et la 4ème me plaisaient bien, pourtant, concernant ce premier opus. C’est ce qui avait motivé ma curiosité. Mais trop, c’est trop… Trop de créatures, trop de facilités scénaristiques, trop de personnages plus-que-parfaits, j’ai vraiment eu du mal. Je ne sais plus exactement à quel moment j’ai décroché, mais j’ai préféré ne pas insister.
Un roman qui n’était donc pas pour moi mais qui plaira sans doute aux amateurs du genre.



Alexia Hope, Lexie pour les intimes, a perdu son mari et son fils il y a deux ans. Depuis, elle vit comme un zombie, enfermée dans sa solitude, entre son boulot et les cours de tir qui lui permettent d’évacuer sa rage.
Sa triste routine bascule le jour où elle est sauvée d’une attaque de vampires par… un autre vampire ! Lexie pénètre alors un monde où ange, démon, néphilim, elfe, vampire, métamorphe et loup-garou se côtoient. En effet, il semblerait que selon une ancienne prophétie, elle soit celle qui doit sauver l’humanité. Mais comment faire pour sauver les autres quand on a soi-même perdu l’envie de vivre ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire