7 avril 2013

Une démone chez les anges

Roman fantastique d’Anne Rossi, éditions Sortilège.

Au premier abord, j’ai cru que c’était un roman plutôt destiné aux grands adolescents, trompée par la couverture, alors qu’il est accessible dès 10 ans, en particulier par le fait que les héros ont eux-mêmes 10 /11 ans et rentrent pour la première fois au collège, à quelques exceptions (je trouve que les visages masculins, en particulier celui de l’ange, font plus âgés sur la couverture).


Ce petit roman jeunesse est un vrai coup de cœur. Encore une fois, la plume d’Anne Rossi est parvenue à me séduire, mais plus encore, à me surprendre. En utilisant le métissage ange / démon ou ange / humain, elle parvient à écrire un petit roman fantastique plein de peps qui traite aussi, avec habilité, de racisme. Et pas seulement ! À travers le personnage de Madrinël, elle démontre à quel point un adolescent peut finir par devenir ce qu’on croit qu’il est.
De plus, elle casse résolument les définitions habituelles des anges et des démons, ce qui apporte sur eux une autre lumière que j’ai trouvée bien sympa !

C’est donc la rentrée et Linah arrive au collège de Saint-Gabriel, à Paris, avec dans ses bagages Lucie, une chimère. Ce qui fait qu’elle enfreint le règlement au moment même où elle pose un pied dans les lieux. Son arrivée n’est pas facile : elle porte son métissage sur elle, ce qui lui vaut remarques ou mise à l’écart. Heureusement, elle reçoit l’aide de Samuël, se demandant même au départ ce qui la provoque, surtout quand elle découvre l’importance que les professeurs donnent au garçon. Pour la peine, ils ont des problématiques complètement inverses et vont s’entraider. Lorsque d’étranges évènements vont arriver, Linah va se retrouver à devoir fréquenter Madrinël, un néphilim encore plus méprisé qu’elle, avec qui elle a d’abord eu quelques déboires...
Le moins que l’on puisse dire, c’est que les trois premiers jours qui suivent la rentrée à Saint-Gabriel ne sont pas de tout repos !

Linah entre comme pensionnaire au collège Saint-Gabriel à Paris. Cet établissement un peu particulier, accueille des anges venus faire leurs études sur Terre. Or, Linah n'est pas une élève comme les autres : sa mère est une démone, ce qui ne plaît pas à tout le monde. Entre une invasion de chimères, une accusation de vol et un accrochage avec un néphilim, la rentrée s'annonce mouvementée.



Les plus du roman :
- le traitement du racisme
- le passage au collège (ah, la joie du pensionnat…)
- le caractère à la fois effronté et adorable de Linah
- les chimères, en particulier Lucie
- la famille de Linah (surtout les grands frères)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire