22 mars 2013

Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part

Recueil d’Anna Gavalda, éditions France Loisirs ou éditions Le Dilettante.

Je ne m’attarderai pas à faire un long retour sur le premier recueil d’Anna Gavalda, tant il a eu de succès. Je l’ai lu sur les conseils d’une personne rencontrée il y a tout juste un an, dans le cadre du salon du livre de Paris 2012.
Je n’ai pu que remercier cette personne quand je l’ai croisée de nouveau le mois dernier, car ce recueil mérite l’enthousiasme qu’il a déclenché et, mis à part un très court texte qui (avis personnel) ne servait à rien, il n’y a rien à jeter dans cette petite boîte à bijoux littéraires.


Ce qui m’a surtout plu, à titre personnel, c’est l’alternance des sujets abordés, toujours très humains et proches des personnages. Ces derniers sont tour à tour touchants, attachants, ou tout simplement drôles, car l’humour est souvent de mise (Junior m’a beaucoup fait rire… quand j’ai trouvé Le fait du jour terrible).
Un très chouette recueil que je conseille, surtout quand on aime les portraits ciselés.

(désolée, impossible de mettre la main sur une quatrième de couverture qui convienne)

Les plus du recueil :
- la variété des sujets abordés
- la jolie plume
- les traits d’humour
- le caractère attachant des personnages



2 commentaires:

  1. Et un des plus beaux titres, je trouve. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que le titre m'avait aussi attirée. Après, j'ai eu des échos variés sur ses autres romans / recueil, je verrai bien...

      Supprimer