11 février 2013

Contes de fées pour héroïnes d’aujourd’hui

Anthologie, éditions Les Roses Bleues.

Je ne vais pas prendre de pincettes : j’avoue que j’ai été déçue par cette anthologie, dont à peine deux textes m’ont vraiment plu.
D’une part, je pense que j’aurais dû me fier à la couverture, à savoir que c’est une anthologie destinée à un public (très) jeune et (très) fleur bleue, donc pas pour moi. D’autre part, j’ai trouvé que ces contes modernes manquaient du fond que l’on trouve dans les contes traditionnels, les auteurs ont globalement retenu le côté amourette des contes, pas le côté avertissement moral.


J’ajoute que trop de textes utilisent le procédé "démarrage dans le monde réel puis bascule dans le monde des contes", sans que ça apporte au texte / à l’intrigue ou alors amené de façon maladroite, ce qui donne un ton répétitif à l’anthologie.
Et surtout… il reste des coquilles, au point que deux nouvelles semblent ne pas avoir été corrigées. Bref, j'ai quand même tout lu mais je n’étais clairement pas le public visé par l’anthologiste.

Cela ne m’empêche pas de vouloir donner une chance à cette maison d’édition, car on m’a dit le plus grand bien de ses autres publications. C’est pourquoi je compte acquérir Rose thé et gris souris, dont j’ai bien accroché le début, que l’on peut découvrir sur le site de l’éditeur.

Les contes de fées ont bercé notre enfance, si bien que les schémas du Prince charmant, de la princesse à la chevelure dorée, de la méchante sorcière et du château enchanté ont fait leur place dans notre inconscient collectif.

Et si les classiques volaient en éclats ? Et si, au contraire, la magie des contes d’autrefois existait toujours ? 

De notre époque moderne aux mondes féeriques, d’un Fantastique léger vers un Merveilleux exalté, la vie peut être un conte de fées !

L’anthologie comporte six nouvelles. La ligne de l’anthologie, du Fantastique au Merveilleux, accompagne progressivement le lecteur d’une romance moderne vers un univers totalement fantasy.

5 commentaires:

  1. En ce qui concerne le basculement du monde réel vers le monde des contes, c'est un choix de l'éditrice qui souhaitait créer de la cohérence entre les nouvelles. (La mienne ne commençait pas ainsi à l'origine, je l'ai corrigée en ce sens pour satisfaire ce critère).

    Sinon, je suis curieuse de savoir quelles sont tes nouvelles préférées, histoire de voir si ce sont les mêmes que les miennes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te réponds en privé par respect pour les auteurs.
      (pour répondre à ta remarque, typiquement, la tienne de nouvelle, je trouve que cette bascule est de trop, allonge le début pour rien et lui fait perdre en force, c'est dommage ! elle n'en reste pas moins ma nouvelle préférée de l'antho car la suite rattrape bien)

      Supprimer
  2. Cela m'intéresserait aussi car une de mes nouvelles s'y trouve ... :)

    RépondreSupprimer
  3. Lu aussi, (longtemps après, je sais) et j'ai un peu le même avis. Certains contes sont trop longs, d'autres un peu confus... Le premier est très léger volontairement donc ça passe, par contre certains contes oscille entre plusieurs camps et du coup c'est dommage. Pas un coup de coeur non plus pour l'antho, dommage je pensais le thème fait pour moi...

    Nyaoh

    RépondreSupprimer