14 janvier 2013

[Série] Missing

Romans fantastiques de Meg Cabot, éditions Le Livre de Poche.

Comme je le disais dans l’article précédent, dédié à la série Mediator, il y a quelques mois, je ne connaissais absolument pas l’auteur Meg Cabot. Kira me l’a fait découvrir et j’ai particulièrement accroché le premier épisode de Missing. Il faut bien entendu accepter que le « don » de Jessica la lie… aux packs de lait. C’est pour le moins original. Mais passé ce point de détail, je compte bien poursuivre la série car j’ai plus dévoré que lu « Coup de foudre ». Titre à prendre au sens propre, bien sûr.


Coup de foudre

Je pense que ce sont les personnages principaux qui m’ont le plus convaincue. Jessica possède un caractère bien affirmé, frondeur, qui la pousse à régler les problèmes de façon souvent très radicale. Bref, elle cogne, si vous n’aviez pas compris. Pourtant, c’est aussi une artiste dans l’âme, qui passe des heures à étudier la musique et à jouer avec sa meilleure amie, hyper attachante. Jessica est entourée d’une famille aux personnages bien caractérisés, et là j’avoue un gros coup de cœur pour celui de ses frères qui souffre de troubles de la personnalité. Ce n’est pas esquivé, le déni de sa mère est bien exprimé et cela a même une importance dans le roman, car cela va influencer les choix de l’adolescente qui cherchera à protéger ce frère qu’elle adore.


Puis, pour une fois, j’ai vraiment trouvé le début d’idylle, entre Jessica et Rob, à la fois très drôle, crédible et bien amené. Il a son importance dans le roman, d’autant plus que socialement, leur lycée est coupé en deux (en gros, les bourgeois d’un côté, les culs-terreux de l’autre, et surtout ne nous mélangeons pas), mais c’est autre chose qui va les séparer car Rob a du passif et ne voudra pas prendre de risques. Ce qui ne l’empêchera pas d’aider Jessica de la façon la plus efficace qui soit. En effet, celle-ci se retrouve avec la responsabilité d’un jeune ado que son don a placé dans une situation très délicate, au lieu de l’aider, et va tenter de réparer sa boulette au nez et à la barbe du FBI.
Bon, j’admets, c’est souvent tiré par les cheveux, mais on s’amuse d’un bout à l’autre pendant la lecture, alors pourquoi rechigner ?

Jessica a deux passions : les motos et les heures de colle au côté du ténébreux Rob Wilkins ! Mais tout change le jour où elle est frappée par la foudre... Voilà Jess dotée d'un étrange pouvoir : elle retrouve, dans ses rêves, les enfants disparus dont elle voit l'avis de recherche tous les jours sur les packs de lait. Que faire d'un tel don ? Et comment continuer à mener une vie normale quand on est harcelée par le FBI et la presse ?


Les plus de la série :
- le caractère dynamique et fonceur de Jessica
- la moto de Rob (bah quoi ? ça vous pose un problème ?)
- l’intrigue déjantée, sans temps mort
- les dialogues et l’humour


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire