25 janvier 2013

[Série] Les dossiers Dresden

Romans urban fantasy / bit-lit de Jim Butcher, éditions Milady.

Je rattrape enfin le retard accumulé en 2012, sachant que la lecture des 5 dossiers Dresden traduits et publiés à ce jour a un peu empiété sur 2013.

Dresden a été LA bonne surprise de fin d’année pour moi, la série qui m’a rendue addict au point que j’ai acheté les épisodes qui me manquait avec une fébrilité qui frisait la crise de manque.
Grosse déception, du coup, en apprenant que la série n’a pas eu assez de succès commercial pour que l’éditeur français souhaite la poursuivre. Cela me désole d’autant plus que les anglophones qui l’ont lue en VO prétendent qu’une nouvelle donne, dans l’épisode 6, change de façon majeure l’axe de la série et augmente d’autant plus son intérêt.
En vrai, je suis dégoûtée. Je veux connaître la suite !

Alors, pourquoi un tel coup de cœur pour Dresden, je ne sais pas trop. Je suis tombée en amour pour cette littérature « pop-corn » et j’assume à 200%.
Ce qui est chouette avec Harry, c’est que quelle que soit la journée de merde que j’ai passée, je sais que la sienne a été pire… ses déboires seront pourtant toujours très divertissants à suivre et se termineront sur une note positive (parfois en demi-teinte mais jamais de façon trop noire). Le tout avec des intrigues qui se tiennent, une galerie de personnages secondaires sympa, de l’humour, de la vraie magie, et tout plein de détails qui m’ont fait revenir épisode après épisode. Même si, parfois, il y a des surprises. Comme l’apparition de Michael dans Tombeau ouvert, dont on sent Harry très proche alors qu’il n’en a jamais parlé auparavant. Cela surprend quelque peu.

Je pense que par-dessus tout, c’est la personnalité de Dresden qui m’a séduite. Enfin un type qui n’est ni un super héros, ni un antihéros. Juste un homme avec de véritables valeurs, qui tente de vivre dans leur respect et ne se laisse pas étouffer par l’ambition. De ce fait, c’est un personnage simple, même s’il est complexe, avec un back-ground bien chargé, doté de pouvoirs puissants ainsi que d’une capacité à la survie hors du commun. C’est un personnage humain, a des lieues des mâles hyper-dominants (souvent insupportables et irréalistes) auxquels la bit-lit m’avait presque habituée. De toute façon, un homme dont la nature même fait griller tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la technologie moderne relativise forcément ses envies de luxe.

Le dernier point que j’ai apprécié, c’est la maturité de la série, de ses personnages. On sent que l’on n’est pas dans du young adult, cette série m’a vraiment donné l’impression d’être destinée à des lecteurs ayant passé la trentaine. Là aussi, en regard du genre, ça fait du bien. Il y a de bons personnages qui ont la quarantaine ou la cinquantaine passée et qui sont ancrés, crédibles. La plupart des persos sont expérimentés, ont des problématiques professionnelles qui sonnent juste (dans le cadre de l’univers bien entendu, n’exagérons rien) et des problématiques personnelles qui me parlent. Forcément, ça joue et ça aide.
Non, vraiment, je suis addict.


Episode 1 : Avis de tempête, traduit par Grégory Bouet


Harry Dresden est le meilleur. Techniquement, c'est même le seul dans sa "catégorie" : c'est un magicien, un vrai. Aussi, lorsque la police de Chicago se trouve devant un cas qui dépasse ses compétences, c'est vers lui qu'elle se tourne. Car notre monde de tous les jours regorge en fait de choses étranges et magiques - dont la plupart ne s'entendent pas très bien avec les humains. C'est là qu'Harry entre en scène...


Episode 2 : Lune fauve, traduit par Grégory Bouet


Les affaires ne vont pas fort. En fait, elles sont carrément en arrêt maladie, et même pas à cause d'une malédiction ancestrale ! Chicago devrait regorger d'affaires intéressantes pour le seul magicien officiel du pays ; pourtant, l'agenda d'Harry est aussi vide que le crâne d'un zombie. Aucun boulot en vue, magique ou non.
Enfin, si on peut dire. La police a besoin d'Harry pour élucider un cas très particulier : un corps en charpie, d'étranges empreintes griffues, la pleine lune ça ne vous dit rien ?


Episode 3 : Tombeau ouvert, traduit par Grégory Bouet


Harry Dresden a affronté son lot d'horreurs, des vampires surexcités aux garous psychotiques. Mais toutes ces années passées à combattre le surnaturel ne l'ont pas préparé à ça : le monde des esprits est devenu fou. Les fantômes harcèlent Chicago, des spectres torturés, violents et... sanguinaires. Quelqu'un - ou quelque chose les pousse à se réveiller de méchante humeur. Pourquoi ? Et pourquoi la plupart des victimes ont-elles un lien avec Harry ? S'il ne le découvre pas bientôt, il pourrait bien lui aussi passer de l'autre côté.


Episode 4 : Fée d’hiver, traduit par Grégory Bouet


Depuis que son ex-petite amie l'a quitté pour en apprendre plus sur ses nouveaux appétits sanguinaires, tout va mal pour Harry. Il ne peut plus payer son loyer, ses amis ne lui parlent plus, et il n'a pas pris une douche depuis... allez savoir. Le seul magicien professionnel de Chicago n'est plus qu'une loque humaine. Il pensait avoir touché le fond, mais non : la Reine de la Cour d'Hiver des fées lui fait une offre qu'il ne peut refuser, s'il veut racheter sa liberté auprès de sa marraine féerique... et conjurer sa malchance. Pour cela, il doit retrouver l'assassin du Chevalier de l'Eté et innocenter la Reine de l'Hiver. C'est déjà pas simple... et Harry a tôt fait de découvrir que le sort du monde dépend de son succè !! Qui a décrété qu'on travaillait mieux sous pression ?


Episode 5 : Suaire froid traduit par Guillaume Le Pennec


Pour une fois, les affaires sont bonnes. Un peu trop même : Harry Dresden, le seul magicien professionnel de Chicago, est carrément débordé. Et voilà que surviennent quelques menus imprévus... Le champion de la Cour rouge des vampires a décidé de le tuer en duel pour mettre fin à la guerre entre vampires et magiciens.
Le suaire de Turin porté disparu, Harry n'est pas le seul à sa recherche : une troupe de démons est aussi sur le coup, et ça ne les dérangerait pas, tant qu'à faire, de prendre l'âme d'Harry au passage.
Ah oui ! Murphy lui a aussi demandé d'enquêter sur un mystérieux cadavre retrouvé sans tête ni mains. Il y a des jours où sortir du lit n'est pas vraiment payant, et ce, quels que soient vos tarifs.



Les plus de la série :
- Bob (je suis archi fan !)
- la personnalité de Dresden
- l’originalité de son rapport à la magie
- la richesse des personnages secondaires
- l’ensemble des intrigues et leur cohérence

2 commentaires:

  1. C'est une série qu'on m'a conseillé il y a peu :) J'ai donc ajouté les 3 premiers à ma PAL en sachant d'avance que je pourrais pas lire tous les tomes puisqu'effectivement Milady à annoncer l’arrêt de ces publications =( Nul!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que la lecture te plaira !
      Concernant l'arrêt des publications programmé, il faut croiser les doigts soit pour que l'éditeur change d'avis (il faudrait donc un pic de ventes) soit pour qu'un autre éditeur reprenne (on a le droit de rêver ! ^^).

      Supprimer