15 novembre 2012

[Série] Les nécrophiles anonymes

Romans urban fantasy de Cécile Duquenne, éditions voy’[el] pour la version papier, éditions Bragelonne pour la version numérique (ebook).

La plume de Cécile m’avait déjà accrochée avec le roman Entrechats, dans un tout autre genre et un tout autre style. En mai, à l’occasion d’un week-end sur Paris, je suis tombée sur son 2ème roman publié et je n’ai pas résisté à l’envie de le découvrir. Grand bien m’en a pris, car il s’agit de l’une de mes lectures les plus jubilatoires de l’année, avec celles d’Ophélie Bruneau et d’Axl Cendres.

Tome 1 : Quadruple Assassinat dans la rue de la Morgue


Je me suis aussi beaucoup amusée avec ce roman, ce qui explique que j’en conserve un excellent souvenir. J’adore le côté loufoque et décalé que Cécile a appliqué à ses personnages. Le pire étant que plus elle va loin, plus ça fonctionne ! Si vous voulez du romantisme cul-cul, des personnages introvertis ou qui passent leur temps à tourner autour de leur nombril en s’apitoyant sur eux, passez votre chemin ! Népomucène est certes du genre discret et effrayé par les femmes, mais son sens moral particulier fait de lui un personnage à la fois très attachant et terriblement drôle. Quant à Bob, d’une certaine façon, il s’agit d’un vrai vampire. C'est-à-dire un cadavre en parfait état de conservation… Les détails à ce sujet sont jubilatoires. Les autres personnages ne sont pas en reste, bien au contraire : c'est un roman avec des "gueules", comme dans les vieux films français.

(j'avoue une nette préférence pour la couverture numérique)

J’ai adoré que Cécile torde le cou aux clichés bit-lit / fantasy urbaine trop romancés ou tout simplement too much au niveau de la gestion des personnages. Entre ceux qui sont trop trop beaux, trop trop charismatiques, trop puissants, trop scintillants, trop brisés menus au long des romans mais sans séquelles réelles à l’épisode suivant… En comparaison, malgré leurs excentricités, les personnages de Cécile ont juste l’air… normaux !  Ça fait du bien !

De plus, Les Nécrophiles Anonymes étant une série, je ne peux dire qu’une chose : vivement la suite !

Népomucène, préposé à la Morgue, mène une vie tranquille et nocturne en compagnie de Bob, vampire d'environ 150 ans d'âge. Lorsqu’il manque devenir la cinquième victime d’un mystérieux assassin, son ami de longue date mène l’enquête. L’immortel est certain qu’une autre créature surnaturelle a commis le massacre.

Les plus du 1er tome :
- le côté anti-héros assumé de Népomucène
- la véritable « non mort » de Bob
- les personnages secondaires, tous plus barrés les uns que les autres
- les décors, atypiques

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire