7 octobre 2012

Sans un mot

Thriller d’Harlan Coben, traduit par Roxane Azimi, éditions Belfond.

Je l’admets, j’ai mis un temps dingue à lire cet opus d’Harlan Coben… car je l’ai récupéré au Salon du livre de Paris, édition 2009, avec dédicace de l’auteur s’il vous plait… pour le lire seulement trois années plus tard. Toute une histoire l’obtention de cette dédicace, avec au final le même constat que pour celle de Robon Hobb : vive les copines qui ont la patience de se placer dans la file d’attente et l’énorme gentillesse de m’en faire profiter.
Ce qui est amusant, c’est qu’Harlan Coben est vraiment un auteur sympa, qui prend soin de ses fans, avec beaucoup de respect (il est d’une extraordinaire ponctualité, ce qui lui a valu des applaudissements !). Le professionnalisme des auteurs de best-seller américains n’est pas un mythe.
Quand je pense à tout ce qu’il fait subir à ses personnages, en contre partie !


Sans un mot n’échappe pas à sa ligne de conduite. Cette fois-ci, il entremêle 3 intrigues différentes avec brio, même si de mon point de vue personnel, je trouve ça presque trop. Alors certes, à force, je vois sans doute les ficelles narratives et de plus les profils de certains personnages me paraissent un poil surfaits… Et pourtant… J’ai toujours autant de plaisir à lire cet auteur, à m’attacher à ses personnages et à les suivre dans les misères qu’il leur fait subir.
Je crois que ce qui m’a plu dans Sans un mot, c’est que des cellules familiales sont au cœur de l’intrigue et que les enfants ne sont pas épargnés, loin de là. Du coup, impossible de ne pas trembler pour eux.

Jusqu'à quel point connaît-on vraiment son enfant ?
Mike et Tia ne cessent de se poser la question : leur fils Adam, seize ans, a changé. Réfugié dans sa chambre, il ne quitte plus son ordinateur.
Malgré leurs réticences, Mike et Tia se décident à installer un logiciel de contrôle.
Un jour, un e-mail inquiétant.
Et Adam disparaît.
Sans un mot...
C'est alors que tout bascule.

Les plus du roman :
- le combat de Susan
- les relations des différentes mères à leurs enfants, leur travail, leur époux
- le parcours d’Adam, l’évolution de ses relations avec son père
- la chute finale, à cause de ce qu’elle implique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire