17 septembre 2012

[Série] Alpha & Omega

Romans bit-lit / urban fantasy de Patricia Briggs, éditions Milady.

Note : cette série est un spin-off issu de l'autre série bit-lit de Patricia Briggs, à savoir Mercy Thompson.

Préquelle :  : L'Origine

Je ne parlerai pas en long en large et en travers de cette préquelle, sachez juste :
- qu’elle permet de faire le lien entre le 1er tome de la série Mercy Thompson et la série Alpha & Omega, car celle-ci découle de l’un des évènements de L’Appel de la Lune, donc c’est très sympa de voir comme Patricia Briggs a rebondi et créé son autre série à partir d’une base cohérente ;
- qu’elle est indispensable, malgré son rapport quantité-prix vraiment mauvais (si vous pouvez, empruntez-là ! c’est ce que j’ai fait et je ne regrette pas) ; elle est indispensable car le tome 1 de la série débute à la toute fin de cette préquelle, alors qu’Anna et Charles sont encore en train de régler les problèmes de la meute de Chicago et de définir le devenir d’Anna, ce qui fait que sans avoir lu la préquelle, le lecteur a le risque d’être vraiment perdu et de ne pas réussir à raccrocher les wagons.


Cette préquelle a donc le mérite de permettre de faire connaissance avec Anna ainsi que Charles (aussi plus-que-parfait qu’il est permis de l’être, sans surprise, enfin bref).
J’avoue qu’à titre personnel, je n’ai pas été super enthousiaste à la façon dont leur romance se développe, c’est tout de même super classique limite cliché : la pauvre jeune femme en détresse est secourue par le prince charmant et bien entendu à aucun moment elle ne parvient à une quelconque indépendance en toute autonomie.
Je passe sur le fait qu’Anna a subit 4 ans de violences sexuelles, après tout c’est aussi ce qui la caractérise, mais je n’ai pas franchement adhéré au procédé.

Anna, un loup-garou, découvre un nouveau sens à sa vie quand le fils du chef des siens débarque en ville pour réprimer les troubles au sein de la meute de Chicago, et qu'il insuffle à Anna un courage qu'elle n'avait encore jamais ressenti...


Tome 1 : Le Cri du Loup

Le Cri du Loup m’a plus convaincue que la préquelle de la série, même si je conserve l’idée que celle-ci reste indispensable à sa lecture. J’ai eu la chance qu’on me prête ces romans, donc je n’allais pas cracher dessus, d’autant plus que ce sont de véritable « page turner » qui se lisent super vite. Pourtant, dans l’ensemble, je pense que c’est vraiment une question de goûts personnels : je n’accroche pas autant à cette série qu’à celle de Mercy Thompson.


Je dois cependant en reconnaître les charmes, d’autant plus qu’elle permet de mieux entrer dans la meute de Bran, dont certains loups sont vraiment très sympas (ou pas), et tous plus ou moins amochés. On reste tout de même sur la base d’un roman d’action qui laisse à peine le temps de souffler. Très vite, on se perd dans les montagnes avec Anna et Charles, sur la piste d’un loup sanguinaire qui n’est pas ce qu’il parai être et d’un ennemi très puissant qui traque depuis des siècles l’un des plus vieux membres de la meute… et pourrait bien mettre l’ensemble des loups-garous en danger.

Anna a toujours ignoré l’existence des loups-garous, jusqu’à la nuit où elle a survécu à une violente agression et en est devenue un elle aussi. Dans sa meute, elle a appris à faire profil bas et à se méfier des mâles dominants jusqu’a ce que Charles Cornick, Alpha, et fils du chef des loups-garous d’Amérique du Nord entre dans sa vie. Il affirme qu’Anna est non seulement sa compagne, mais qu’elle est aussi une Omega d’une puissance rare. Ce qui se révélera très utile pour traquer un loup-garou doté d’une magie si sombre qu’il pourrait menacer l’ensemble de la meute.


Tome 2 : Terrain de Chasse

Même pas remis de leur raid montagnard, Anna et Charles sont de nouveau mis à contribution, direction cette fois-ci la ville de Seattle et un sommet diplomatique. Là au moins, on ne pourra pas critiquer l’auteur, elle sait nous promener et nous dépayser !
L’idée portant le roman et sa chute sont vraiment très sympa, pourtant j’ai eu encore plus de mal avec ce volume qu’avec les précédents. Peut-être à cause de certains points d’intrigue un peu faibles, ou effleurés, je ne sais pas trop. Peut-être aussi parce que la gestion de la romance, le caractère cromagnon des loups et d’autres points de détails de ce genre ne correspondent vraiment pas à mes goûts et que je n’arrive plus à en faire abstraction.


Je sais donc que l’aventure Alpha & Omega s’arrête avec cet opus pour moi, je ne lirai pas les suites.
Ce n’est pas ma tasse de thé et j’ai énormément d’autres romans dans ma pile à lire qui sont bien davantage susceptibles de me plaire.

Anna et Charles viennent d'être réquisitionnés pour assister à un sommet, afin de présenter la proposition de Bran : faire en sorte que les loups finissent par révéler leur existence aux humains. Mais l'Alpha le plus redouté d’Europe, la bête du Gévaudan, est tout à fait contre ce projet... rien d'étonnant. Mais manifestement il n est pas le seul. Car, quand Anna est attaquée par des vampires qui usent de la magie de la meute, Charles et elle doivent unir leurs forces pour traquer celui qui est derrière tout cela...


Les plus de la série : 

Les mêmes que la série Mercy Thompson, avec un gros faible, très clairement, pour les personnages secondaires ! En particulier Walter et Asil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire