13 avril 2012

Ouvre-toi !

Anthologie fantastique et SF dirigée par Magali Duez, éditions Griffe d’Encre.

 

Ouvre-toi ! a été la première publication des éditions Griffe d’Encre, une première sortie très attendue, mais j'ai dévoré si rapidement Métropolitain, la  novella qui a lancé leur collection court format, qu'elle fut terminée longtemps avant (j’en reparlerai dans quelques jours, pour une fois je fais les choses dans l’ordre).
Donc, ces lectures ne sont pas récentes, encore du recyclage me direz-vous, mais c’est du bon, du très bon même, donc autant leur redonner un peu de visibilité.

Ayant participé à l'appel à texte avec la première version Jolie bouteille*, sans succès, j'attendais avec impatience la sortie de l'anthologie pour plusieurs raisons. La principale étant évidemment le sujet, porte ouverte à tous les styles et permettant aux auteurs d'exploiter leur imagination en toute liberté.

Sans surprise, j’ai donc découvert des nouvelles variées. Les thèmes abordés par les auteurs partent dans toutes les directions, du moment que quelque chose s'ouvre : une âme, un regard, une porte, une braguette, un pot de miel, un parachute... J’ai trouvé cet éclectisme savoureux, même si je n’ai pas accroché à toutes les nouvelles, loin de là.


Sur l'ensemble, une seule nouvelle m'a vraiment déplu (non seulement je n'ai pas accroché, mais je n'ai rien compris). Avec les autres textes, j’ai passé de très bons moments, certains sont vraiment drôles, d'autres sont graves, certains émouvants.
A noter aussi, Ah la porte ! est à mettre en parallèle avec la novella du même auteur, aussi parue chez Griffe d’Encre, sous le titre Votre mort nous appartient.

Si vous en avez l’occasion, c’est une anthologie qui mérite qu’on mette la main dessus. De plus, sa couverture en jette, non ?

Seize histoires qui parlent d’ouverture : au monde, à l’imaginaire, aux autres, à la vie... même si parfois le terme est pris dans un sens plus littéral - il peut alors s’agir d’une porte, voire d’une braguette.
Chacune, cependant, ouvre des perspectives différentes.
Seize nouvelles entre réel et imaginaire : des dérives de la technologie aux excès du hasard en passant par l’amour, la drogue et la religion. Seize âmes qui s’ouvrent pour vous faire rire, pleurer, trembler et rêver. Pour vous faire réfléchir.
Que ce soit votre première expérience dans le domaine de l’imaginaire ou que vous soyez un habitué de ses sentiers, cette anthologie a été faite pour vous.
Alors n’hésitez plus, Ouvrez-la !

Sommaire

Réhabilitation, par Nathalie Salvi
Le goût du miel, par Nathalie Dau
Ah la porte !, par Antoine Lencou
Les graines perdues, par Loïc Henry
La petite fille au coeur de marbre, par Li-Cam
Les larmes rouges, par Saholy Gonga
Suzanne On line, par Don Lorenjy
Tsuyan, par Nicolas Cluzeau
L’Apocalypse selon Huxley, par Jérôme Noirez
Miroitements, par Michaël Fontayne
Jassîm ibn Menollah, victime des statistiques, par Timothée Rey
Cinq fois, par Fred Le Berre
L’autre, par Livia Galeazzi
Logique d’ensemble, par Anthelme Hauchecorne
Le temps de l’exil, par Marie-Lé Camille
Dans le noir, par Chloé George



* J’ai complètement réécrit Jolie bouteille l’été dernier, avec une focalisation et un ton complètement différents, cette nouvelle parle toujours de différence et de solitude cependant la version 02 n’a plus grand-chose en commun avec la version 01 ; elle est partie pour un autre appel à textes mais vu ma poisse côté nouvelles, je ne me fais pas trop d’illusions.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire