12 mars 2012

La femme est-elle soluble dans l'eau de vaisselle ?

Guide / essai d'Anne Larue, paru aux éditions Chiflet Et Cie.

Bien qu'abordant des sujets sérieux, cet essai, qui se veut surtout un guide, est hilarant.
Il faut bien entendu beaucoup d'humour et de second degré pour apprécier pleinement l'écriture d'Anne Larue car elle n'hésite pas à mettre le doigt là où ça fait mal, à savoir que les femmes font très bien leur propre malheur.
Très sincèrement, j'adore cette auteure, car il y a des choses très justes dans ce qu'elle dit.


La quatrième de couverture donne bien le ton de ce livre qui dresse le portrait de ce que l'auteure désigne sous le terme de « nouvelles bobonnes » ou de « nouvelles féministes au foyer ».
Même si elle cible les "mères aux foyers" via ce guide, il ne faut pas le limiter à cela : je me suis reconnue dans certains travers alors que je bosse et que je suis une no kids. Comme quoi, aucune femme n'est à l'abri de la bobonattitude.
En tout cas, sous le couvert de l'humour et de la dérision, il y des choses très justes, qui font mouche, ainsi que des conseils judicieux et plein de bon sens. Ne serait-ce que celui qui invite les femmes à se constituer et à préserver leur jardin secret, cette zone bien à elle dans laquelle elle peuvent préserver leur intimité et des moments où elles se consacrent à elles-mêmes (j'ai toujours dit que savoir se montrer un peu égoïste est une vertue, ça m'a fait du bien de le lire !).

En fait, je ne comprends même pas qu'on n'ait pas davantage entendu parler de ce véritable guide de survie à l'usage des femmes, tellement il est bon et drôle !
La toute fin, qui tient sur 2 pages, est d'ailleurs remarquable : l'homme vu par son épouse... dans une société matriarcale. L'inversion des rôles est juste bluffante et destabilisante. Ce qui prouve qu'on ne fonctionne pas encore de façon égale et idéale (attention, je ne suis pas non plus en train de proner le matriarcat, hein, la véritable égalité ce serait déjà énorme et quand on creuse, on s'aperçoit que ce n'est franchement pas acquis).

De mon humble avis, la seule chose qui manque à ce guide, c'est la critique des Wonder Women, ces femmes qui s'épuisent à vouloir assurer tout le temps, sur tous les fronts, à être constemment parfaites, tout en filant des complexes aux autres pour les entraîner dans leur hyperactivité. Mais peut-être l'auteure nous servira-t-elle un jour un nouvel essai spécialement dédié ?

Est-ce bien vous, l'ex-étudiante féministe, diplômée, affranchie, libérée, travailleuse, ayant eu des amants à la pelle ? Est-ce bien vous, derrière ces fourneaux ? Est-ce bien vous qui avez laissé tomber votre job pour élever Kevin et Nina ? Est-ce bien vous qu'on embrasse sur la joue avec un distrait " bonjour chérie " ? Maintenant que vous êtes à mi-temps, à temps partiel, à pas de temps du tout, est-ce bien vous qui assumez l'intendance d'un mari occupé et d'enfants paresseux ? Est-ce bien vous à " l'heure des mamans ", est-ce bien vous la première à la sortie de la crèche, est-ce bien vous la " mère accompagnatrice " pour la sortie à Vaux-le-Vicomte ? Ô lectrices de Simone de Beauvoir, comment en êtes-vous arrivées là ? Peu importe si vous ne le savez plus ; ce qui est important, c'est que ce livre va enfin vous aider à vous en sortir.

Les plus de ce guide :
- la plume vive et alerte
- l'humour
- le vitriol (pas d'auto-apitoiement)
- les "conseils" (certains sont vraiment très drôles !)
- le tout pour emballer un sujet qui reste d'actualité

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire