23 janvier 2012

Lire ou écrire, il faut choisir !

Je suis sensée revenir à mes résolutions : pas de lecture tant que je n'aurai pas bouclé mon challenge 1er jet 2012.
Ahem.
Craquera ?
Craquera pas ?

Craquera, car le forum Mort Sûre me permet de lire un roman qui vient tout juste de sortir dans le cadre d'un partenariat, contre une chronique.
Il s'agit de Petites morts, de Laurent Kloetzer, aux éditions Mnemos.
J'ai accepté, vous pensez bien ! Je suis curieuse et l'occasion était trop belle. De plus, c'est un challenge nouveau pour moi, car rédiger une chronique officielle, c'est autre chose qu'un retour de lecture sur mon blog personnel. Donc je vais me frotter à l'exercice.

En attendant, je me donne bonne conscience en lisant des essais et non des romans :
La part du colibri, l'espèce humaine face à son devenir, de Pierre Rabhi, éditions de l'Aube.
La femme est-elle soluble dans l'eau de vaisselle ?, d'Anne Larue, éditions Chiflet & Cie.

Je vous le dis tout net, les deux sont très très intéressants, chacun dans son style et son genre. Merci à l'une de mes bonnes étoiles pour le premier, arrivé à la maison à la façon d'un colis de Noël au milieu de plein d'autres livres.

Je me bidonne avec celui d'Anne Larue, bien que je ne fasse pas du tout partie du public cible vu mes choix de vie, il faudrait que toute mère qui en fait trop pour sa famille le lise - perso il me conforte juste dans la direction que j'ai prise.
D'ailleurs, j'ai lamentablement échoué au premier test, je suis une Nouvelle Bobonne lamentable, de toute évidence (muf muf muf).

(je vous rassure, je continue à écrire, quand même ! un peu plus de 40000 signes la semaine dernière, ce n'est pas rien ; et je vais déborder, c'est sûr, gasp)

5 commentaires:

  1. Si ça t'intéresse, je te ferai une petite liste de bouquins bien sympa sur ce thème (et affiliés)!
    Ravie que ça t'ait plu, en tout cas.

    Petite étoile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ça nous intéresse !
      (j'inclus ma moitié car c'est le genre de lecture qu'il apprécie, lui qui ne lit jamais de romans)
      Cette lecture est tout simplement pleine de bon sens et ne fait que conforter mon pessimisme habituel : l'humanité n'a pas la sagesse nécessaire pour appliquer le-dit bon sens.
      Vive l'idiocratie sublimée par la amoilacouverturecratie (à moins que ce ne soit la moidaborcratie).

      Au fait, je change la fin de mon roman (pour éviter d'exploser les scores et d'avoir un truc trop épais qui nécessiterait des coupes douloureuses). Je me demande dans quelle mesure mes dernières lectures m'ont fait évoluer dans la direction que j'ai prise (en tout cas, je suis consciente de leur influence).

      Supprimer
  2. Mouhahah. A te lire, je devrai offrir le livre d'Anne Larue à quelqu'un de mon entourage. ^^ lol
    J'attends de voir ta chronique officielle (et les suivantes sur ton blog) avec impatience !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anne Larue est terrible, il ne faut pas seulement posséder humour et second degré pour la lire, il faut aussi une énooooorme dose d'auto-dérision.
      En tout cas, en dehors de cette lecture, je suis convaincue qu'il n'y a pas besoin d'être mère au foyer pour devenir une néo-bobonne, en fait les femmes sont douées pour faire leur propre malheur (bien aidées il est vrai par l'éducation et la pression socio-familiale). Je pense qu'en dehors même du contexte très précis de la mère au foyer, il y a énormément de pièges dans lesquels il est facile de tomber.
      Je ne pense pas que les super-mamans-wonder-woman soient dans une meilleure situation, par exemple.
      Le mythe de la femme "capable", qui assure sur tous les fronts, est en passe de devenir le plus énorme boulet accroché à la cheville de la femme moderne.

      Supprimer
  3. Ca y est ! J'ai récupéré Petites morts, j'en entame la lecture.
    Merci au forum Mort Sûre et aux éditions Mnemos.

    RépondreSupprimer