1 août 2011

Danger mortel

Thriller de Robin Cook, traduit par Jean-Paul Martin, éditions Le Livre de Poche.

Ce petit thriller médical ne casse pas des briques – son postulat de départ même peut facilement se démonter, cependant cela m’obligerait à dévoiler l’intrigue, ce serait dommage. Il est tout de même bien sympa, honnête et efficace. Il s'agit d'un roman écrit à la fin des années 1980, que j'ai sans doute récupéré sur une étagère familiale.


Il critique entre autres la mainmise d’assurances privées sur le système de santé, pas seulement des hôpitaux entiers mais aussi des programmes de recherche. Forcément, parfois, il se créé des incompatibilités et il ne faut pas grand-chose pour que certaines personnes basculent via des choix plus que douteux. Au milieu de tout cela, des médecins se trouvent dépassés par des décès brutaux de patients difficiles à expliquer.

Quelques semaines à peine après un examen complet qui n’avait rien signalé d’anormal, un patient du docteur Jason Howard décède d’un arrêt cardiaque. Le médecin doute : c’est le genre de faiblesse que ses tests auraient dus déceler. Serait-il passé à côté de quelque chose ? Alors qu’il craint une erreur de diagnostic, peut-être provoqué par un équipement mal réglé, le docteur s’aperçoit que le cas de son patient n’est pas isolé. Les langues des équipes médicales de son hôpital se délient. Un examen des dossiers médicaux des derniers décès fait craindre le pire aux praticiens : si un nouveau virus venait de faire son apparition ? À moins qu’il ne s’agisse encore d’autre chose ?

Les plus du roman :
- un style simple et efficace
- une idée de fond qui reste dans l’air du temps
- des retournements bien sympas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire