17 juillet 2011

Menteuse

Roman fantastique de Justine Larbalestier, traduit par Alice Marchand, éditions Gallimard Jeunesse.

Quand je me retourne sur les romans lus depuis le début de l’année, c’est incontestable : Menteuse est mon gros coup de cœur à ce jour. Une magnifique surprise à dire vrai car je ne m’attendais pas à être à ce point touchée, subjuguée par cette histoire qui s’imbrique à la façon d’un puzzle fascinant dans lequel, à aucun moment, le lecteur n’a les bonnes cartes en main pour comprendre les règles du jeu.


Car celles-ci sont définies par Micah et modifiées en fonction de ses envies. Quand Micah ment-elle ? Quand dit-elle la vérité ? Impossible de le savoir. Parfois, c’est quand elle prétend mentir qu’elle pourrait dire la vérité. Rien n’est moins sûr.

De plus, la couverture est juste parfaite, là aussi gros coup de cœur, franchement ça se passe de commentaire.
Alors, prisonnière de ce regard sublime qu’offre cette couverture, je me suis laissée entraîner par le style direct, parfois maladroit, souvent tâtonnant, que l’auteur a offert à sa narratrice. La voix de Micah est à elle seule une réussite à mon sens (la traductrice a dû s’amuser !).

Tout débute par la mort de Zach, élève d'un lycée new-yorkais, c’est ce qui motive cette confession. Enfin, c’est ce que Micah prétend… Mais impossible de résumer cet excellent roman, je cède donc à la facilité de vous recopier le quatrième de couverture.

Micah admet sans problème qu’elle est une menteuse compulsive. Et c’est sans doute la seule chose honnête qu’elle nous dira jamais…

Les plus du roman :
- le parti pris de départ, original, que l’auteur a su maîtriser
- l’originalité du montage du roman, la virtuosité avec laquelle tout s’imbrique
- le ton, la voix de Micah, l’impression qu’elle se paye toujours un peu la tête du lecteur
- le traitement de la lycanthropie, très original (et encore, c’est peut-être aussi un mensonge !)
- la finesse de traitement des relations adolescentes, avec toute la complexité qu’elles peuvent avoir

2 commentaires:

  1. Suite à ce billet, j'ai sauté sur ce bouquin dès que je l'ai vu à la bibliothèque.

    Merci de me l'avoir conseillé, car je l'ai trouvé génial ! J'adore le ton de Micah et ce jeu de cache-cache avec la vérité.

    RépondreSupprimer
  2. Je ravie que tu l'aies lu ! J'espère que Syven aimera aussi de son côté... Je sais que Blacky l'avait adoré aussi.

    En tout cas, ça confirme une fois de plus que nos goûts de lecture sont proches. :)

    Ce roman est génial et j'ai appris récemment qu'il ne va pas tarder à sortir en livre de poche.

    RépondreSupprimer