11 février 2011

[Série] L'éternel Amoureux Errant

Romans d’Anna Galore, livres Ka.


Note : à réserver à un public averti ; l’érotisme n'est pas soft et - au moins sur le 1er volet - il y a des scènes violentes (tortures).


Tome 1 : Les trois perles de Domérat

J’avoue que j’ai été très déçue par Les trois perles, d’autant plus qu’on me l’avait chaleureusement conseillé et que je connais – et apprécie – les nouvelles d’Anna Galore. De ce fait, pour le moment je ne compte pas lire les suites bien que j’ai acquis la trilogie « en bloc ». En peut donc considérer que c’est un abandon pour moi…

C’est d’autant plus dommage que le début, avec la genèse revisitée à la sauce Anna Galore, est jubilatoire. Mais ensuite, je n’ai fait que décrocher, petit à petit.
Pour moi, il y a trois défauts majeurs :
- L’auteur offre non pas 1 mais 2 longs prologues avant d’entrer (enfin) dans l’histoire. Cette construction est déjà perturbante. Ensuite il a placé un résumé de ce qu’il va se passer dans le reste du roman, ce qui fait qu’il n’y a aucune surprise pour le lecteur, alors que ça aurait pu être un sympathique thriller fantastico-érotique.
- Les personnages féminins sont vraiment… comment dire… Alors voyez, la première jeune femme qui apparaît est superbe et sensuelle… La deuxième femme qui apparaît est magnifique. La troisième, devinez quoi ?... top canon bien entendu.
Trop c’est trop. Je n’adhère pas. Ça doit être le « symptôme Pingu » : j’aime imaginer la beauté d’un personnage, j’aime la trouver toute seule, je n’aime pas qu’on me la dise et qu’on me l’impose, surtout de façon si systématique.
- Le pan fantastique n’est pas assumé, à chaque fois qu’on part dans cette direction, paf, une petite remarque, l’avis d’une tierce personne, le minimisent et laissent entendre que la famille de « sorcière » n’en est pas et que tout s’explique de façon pragmatique. C’est frustrant parce qu’en plus ça contribue à réduire ces femmes à des monstres de cruauté.

L’autre point qui m’a énormément dérangée est très perso. Déjà, le côté serial-nickeur du personnage masculin, qui ne démériterait pas dans un film porno vu le contenu de l’une des scènes, ne m’a pas spécialement plu mais passons. Ce qui m’a vraiment interloquée, moi qui suit une pure enfant de la génération capote, c’est le discours « je ne me protège pas même quand je me fais une nana différente par semaine ». Là pour la peine, j’ai juste trouvé que le personnage principal était un sale con et la fin du roman n’a pas remonté son capital sympathie à mes yeux. Le pire étant bien entendu que ses maîtresses jouent le jeu, aucune pour lui imposer de se protéger, de la protéger, et même pas de contraception (pour l’une c’est volontaire mais pour les deux autres ?). Les femmes passent bien pour des greluches dans l’histoire.
Je vous laisse deviner ce que sont les trois perles, au final ? pas difficile, n’est-ce pas ?
Vous allez me dire, c'est toujours mieux que ça se termine dans une maternité que sous tri-thérapie... quoique [mode cynique] les deux ne sont pas incompatible et c'est bien ce qui est horrible, je n'adhère décidément pas au fond de ce roman.


Suites non lues :
Là où tu es, deuxième volet.


Le miroir noir, troisième volet.

2 commentaires:

  1. Je viens de parcourir tes chroniques... En revanche pour celle-là tu me fais Sourire 'avec un grand S),
    car ça c'est dit et même écrit... Signé Roanne... Sourire.. Bisous.

    RépondreSupprimer
  2. Je t'avoue qu'au départ, je me suis demandée si je ne te proposerais pas ce roman pour tes chroniques mais vu que je n'ai pas adhéré du tout pendant la lecture, il valait mieux que je m'abstienne.
    Ceci-dit, beaucoup de lecteurs ont aimé voire adorer Les trois perles et ses suites. Il en faut pour tous les goûts ! L'une de mes comparses de L'Armoire par exemple. Chaque lecteur reçoit et s'approprie d'une façon qui lui est propre...
    Je pense quand même que je vais largement préférer Le bandeau ou même la trilogie fantasy de Kushiel (bien que ce soit SM) pour ce qui est du traitement de l'érotisme dans un roman.
    Je te dirai quand je les aurai lus... (mon propre roman passe avant, ça va prendre du temps).

    RépondreSupprimer