17 février 2011

[Série] Au-delà de l’Oraison

Romans fantasy de Samantha Bailly, éditions Mille Saisons.
La langue du silence, tome 1
La chute des étoiles, tome 2

La langue du silence, avec le recul, c’est le roman qui m’a convaincue qu’il vaut mieux que je repose un livre lorsqu’il me fait grincer des dents. Je voulais vraiment terminer ce premier tome pour savoir jusqu’où m’emmènerait l’auteur, car les idées de fond sont en toute sincérité détonantes, donc je me suis forcée à avancer vite mais il ne m’en reste qu’une grosse sensation de frustration, pour ne pas dire une impression de gâchis.

 

 

J’ai au final pas mal de choses à reprocher à La langue du silence, ça va du traitement des personnages aux dialogues, du trop plein de rebondissements aux maladresses de style.

Je n’ai absolument pas envie de rentrer dans les détails, d’autant plus que je connais et apprécie l’auteur, mais la lecture a été difficile.

 

 

Lorsque l’on m’a prêté La chute des étoiles, on m’affirmant qu’il n’avait pas les défauts du tome 1, j’ai évidemment accepté de lui laisser une chance. Je crois que je n’ai pas dépassé la page 15… J’ai su que là, ça ne passerait pas. Donc j’ai appliqué ce que j’avais intégré comme règle de fonctionnement dans l’intervalle : je l’ai reposé pour passer à une autre lecture qui me conviendrait mieux.

4 commentaires:

  1. Ma grande erreur avec La Chute, c'est que je l'ai lu un an après le premier et j'étais totalement perdu parce que Samantha ne resitue pas l'action ou les personnages. J'étais en vacances, donc je n'avais pas le premier à portée de main.
    Ça m'a pris des mois avant d'en faire un commentaire sur mon blog parce que j'apprécie Samantha et c'est toujours délicat lorsqu'on n'aime pas le roman de quelqu'un qu'on connaît... :-(

    RépondreSupprimer
  2. C'est clair ! Pour ma part, j'ai longtemps hésité à faire des retours sur les romans que je n'ai pas aimé / accroché / terminé. Mais cela m'aide beaucoup ces retours car ils me permettent d'analyser ce qui ne m'a pas plu. Ce qui contribue entre autre à effectuer un meilleur choix dans mes achats de livres. Vu le budget que je consacre à l'acquisition de romans, quand la rencontre ne se fait pas ou que le texte est mauvais, c'est frustrant.

    Evidemment, rien ne m'oblige à mettre en ligne les retours de lecture des romans que je n'ai pas aimés, cependant j'estime qu'il est important de savoir dire ce que l'on n'aime pas.
    J'espère que le ton que j'emploie n'est pas blessant, même si j'ai conscience que ce n'est jamais agréable pour un auteur de lire ce genre de retours... Sachant que les miens sont avant tout destinés aux autres lecteurs et non aux auteurs, je me dois d'être honnête sur mon ressenti.
    Je ne le serais pas si je ne disais que du bien, tout le temps, de mes lectures. Ce serait alors de la promotion gratuite et impertinente, qui induirait en erreur les personnes qui ont des goûts similaires aux miens.
    J'essaye donc de rédiger des retours qui correspondent à ce que je ressens vraiment, sans m'acharner, mais sans complaisance non plus.
    C'est clair, quand ça tombe sur le roman d'un auteur que je connais et que j'apprécie (au niveau relationnel et humain), même en prenant des pincettes, je me doute que cela va jeter un froid si l'auteur passe par ici.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas qui t'a dit que le second volet n'avait pas les défauts du premier, parce que je les y ai retrouvés, en plus criants puisqu'ils se manifestent surtout dans les scènes d'action et qu'il y en a davantage dans la Chute.
    Enfin bref.
    Une histoire qui avait du potentiel, mais qui n'a pas été travaillée dans le bon sens, ça fait mal au cœur, quand même.

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que c'est beaucoup plus difficile de dire qu'on a pas aimé, alors chapeau pour ton honnêteté. Et passé la déception, ce genre de retour aide aussi l'auteur, même si c'est bien sûr beaucoup plus difficile à encaisser...

    RépondreSupprimer