4 décembre 2010

[artbook] mute Akiza

Noël approche et je remets en ligne cet article de mon ancien blog car cet arbook peut constituer une belle idée cadeau pour les amateurs d'art et d'univers fetish / gothique en particulier. Depuis, j'ai eu l'occasion de passer une petite commande sur le site Akiza ; au final je n'ai pas craqué sur ce qui m'avait tapé à l'œil au printemps dernier... Je ne promets pas de photo, on ne peut pas dire que je sois très douée pour la chose.


J'ai profité de la JapaNiort pour acquérir ce petit bijou directement des mains de son auteur : l'artbook mute Akiza, paru aux éditions Ragage, maison spécialiste de la "deviant picture". J'ai ainsi eu la chance d'avoir une dédicace très personnalisée (la preuve en fin d'article).
 
Ce livre est une bible qui retrace tout le travail réalisé par Robinson autour de sa poupée fetish pleine de paradoxes, qui a vu le jour en 2003. J'ai découvert Akiza grâce à Servanne lors de l'ouverture de son ancienne boutique Preto Shop, en septembre 2008. Début 2009, j'ai craqué et acquis mon premier T-shirt tunique, présentant non pas la poupée mais l'une des illustrations pylône (ou tronc) de son auteur.
 
Acquérir sur le livre, sachant que l'écrit sur papier reste mon support de prédilection, me permet de découvrir l'univers d'Akiza de façon plus globale.
 
J'avoue que l'un des modèles dont je suis tombée amoureuse, dans l'artbook, c'est "Like an animal" que je ne connaissais pas. Plus je feuillette l'ouvrage, m'arrêtant ici, repartant en arrière pour revenir là, lisant l'une des nombreuses interview qui l'émaillent, jetant un œil sur les expositions réalisées, plus je m'aperçois à quel point cet univers est florissant et oh ! combien je le connaissais mal.
Il y a même le portrait de Sire Cédric, de quoi ravir les fans de l'auteur ! D'autres artistes sont ainsi intégrés à l'univers d'Akiza, donc le célèbre photographe Andy Julia. Cet artbook est surprenant, riche, j'aurais manqué quelque chose si j'étais passée à côté.
Notez qu'à Niort, l'artbook mute Akiza est accueilli par la boutique Le rêve de Lily, qui proposait au printemps toute une thématique sur les arts graphiques, n'hésitez pas à faire le détour : cette librairie jeunesse est remplie de bonnes surprises pour les ados et adultes.
 
Enfin, voici la série de liens qui vous permettra de découvrir l'univers de la poupée pleine de paradoxes et ce quel que soit vos espaces de navigation privilégiés :
 
 
La collection réalisée spécialement pour l'été 2010 s'appelle White Water et certaines créations sont époustouflantes. J'avoue un gros faible pour BATHING DOLL, donc j'aime les lignes, et AUREA & EL AUREO qui sied bien aux mélancolies estivales. Pourtant, mon gros coup de cœur reste à AKIZA LUNAH 911, dérangeante avec ce côté encre et pieuvre qui en ferait presque la grande méchante de La petite sirène, tout en donnant l'impression d'être attachée, bras en arrière (dérangeante, donc, par ce côté à la fois bondage et prédateur).
Il s'agit du portrait de Lunah, rock modèle.
Maintenant, vous faites ce que vous voulez, vous cliquez sur les liens ou passez à autre chose.
 
De toute façon, tout est dit page 84 de l'artbook : "Nous ne faisons pas de publicité... Nous préférons la persuasion, la manipulation, le charme, le chantage et l'intimidation."
 
Je vous rassure, c'est au charme que j'ai cédé. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire