24 novembre 2010

Les derniers jours de Paris

Roman fantastique de Nicolas d'Estienne d'Orves, éditions XO

Bien que la couverture ne soit pas du tout à mon goût, j'ai acquis ce roman sur un coup de tête au salon du livre de Paris 2009, à cause du titre peut-être.
J'aurais dû me méfier car quelques détails, dans le quatrième de couverture, étaient de nature à m'alerter. Seulement, le début me plaisait bien du coup je me suis dit "pourquoi pas ?"


Le fait est que je ne fais pas partie du lectorat visé par ce genre de roman, tout simplement. Je l'ai abandonné, je le concède, car certains choix de l'auteur m'ont rapidement agacée, en particulier dans le traitement des personnages.
J'ai donc longtemps hésité à en parler, mais je crois qu'il faut savoir s'exprimer sur les lectures qui nous ont "échappées" ainsi que sur les romans que l'on a terminés sans pour autant les apprécier. Du coup, je ferai aussi des retours sur les quelques cas qui m'ont posé problème cette année.

Concernant Les derniers jours de Paris, c'est donc un échec de lecture pour ma part : je ne suis pas rentrée dans le roman, je dirais même que tout était fait pour me faire décrocher. Sans parler de l'hyper caractérisation très difficilement crédible des personnages (c'est à la mode mais je n'adhère pas du tout), il y a aussi la vision de Paris qui ne concorde pas assez avec la réalité que j'en connais pour que je suive l'auteur là où il veut emmener ses lecteurs. J'ai très vite renoncé à poursuivre, j'ai refermé le roman, et je suis passée au suivant...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire